Crédit immobilier : les Français les plus modestes enregistrent la plus forte baisse des taux d’intérêt

Crédit immobilier : les Français les plus modestes enregistrent la plus forte baisse des taux d’intérêt

Avec 1,29%, le record historique du taux d’intérêt moyen a été battu en mai 2019. Pour les Français, c’est une opportunité d’emprunter un crédit immobilier à moindre coût. Mais quid des plus modestes ?

L’accès au crédit et aux taux bas ne sont pas réservés qu’aux plus riches

Les voyants sont au vert pour les conditions de financement d’un bien immobilier avec un taux moyen le plus faible de l’Histoire au mois de mai. Mais si les banques recherchent de toute évidence à recueillir de la clientèle qualitative en accordant des crédits aux foyers qui bénéficient de revenus élevés, les plus modestes empruntent également à des taux extrêmement bas. Concrètement, cela signifie que la faiblesse du coût du crédit ne profite pas exclusivement aux plus aisés. Une bonne nouvelle pour les Français qui gagnent des revenus moyens mais qui souhaitent malgré tout accéder à la propriété.

Ce constat est appuyé par l’Observatoire Crédit Logement CSA qui mentionne la plus forte baisse des taux de mai 2018 à mai 2019 pour le compte des emprunteurs issus du 4ème groupe, soit ceux à la tête des revenus les plus faibles. En effet, le taux moyen d’emprunt durant cette période est passé de 1,55% à 1,28% sur 15 ans, de 1,72% à 1,47% sur 20 ans et enfin de 1,96% à 1,66% sur 25 ans. Si les taux moyens accordés sont plus bas pour les catégories supérieures, aucune d’entre elles ne bénéficie d’une diminution aussi élevée en l’espace d’un an.

De meilleurs taux pour les crédits immobiliers sans apports

Mais alors, qui sont les emprunteurs insérés dans cette catégorie ? Majoritairement, ce sont les personnes aux ressources relativement basses, mais aussi celles dont les dossiers sont les plus difficiles à financer. Ici, les demandes de crédit immobilier sans apport avec des revenus peu évolués sont par exemple à insérer dans cette catégorie. Bien souvent, l’apport est nécessaire pour payer l’intégralité des frais annexes tels que les frais de notaire, les droits de mutation ainsi que les frais de dossier réclamés par la banque.

Lorsqu’un emprunteur parvient à obtenir un crédit immobilier dont le montant sert à acquérir le logement ainsi qu’à payer l’apport (environ 10% du prix d’un bien), les professionnels parlent alors d’un financement à 110%. Ce genre de dossiers, plus compliqués à aboutir, revient le plus souvent chez les primo-accédants. Ce sont les jeunes emprunteurs qui n’ont parfois pas eu le temps pour économiser les sommes suffisantes pour payer l’apport d’un crédit immobilier. Suivant les durées de remboursement établies, ces jeunes, mais pas seulement, peuvent par conséquent bénéficier d’un coût du crédit beaucoup plus bas qu’il y a un an de cela.

Augmenter la durée des crédits pour les Français modestes

Mais comment les banques parviennent-elles à faire concorder leurs critères sur ces profils plus complexes ? Généralement, la méthode va consister à faire un prêt immobilier amorti sur une durée plus étendue. Plutôt que de prêter sur 20 ans, il s’agira d’allonger le crédit à 25 ans, par exemple, pour que les revenus plus restreints deviennent éligibles sans mettre toutefois en péril leur budget et leur taux d’endettement. Cette tendance est visible depuis plusieurs années où la durée moyenne des crédits ne cesse d’augmenter. Au mois dernier, elle était à son plus haut niveau avec 228 mois.


Dernières actualités Immobilier
L’immobilier ancien voit ses ventes exploser en 2019 L’immobilier ancien voit ses ventes exploser en 2019 09/12/2019 - La barre du million de transactions a déjà été franchie pour le marché de l’ancien....
Acheter un bien immobilier à la campagne Acheter un bien immobilier à la campagne 27/11/2019 - L’envie d’espace vert séduit plus d’un Français sur deux. Mais avant de ...
Comment financer l’aménagement d’un souplex Comment financer l’aménagement d’un souplex 13/11/2019 - A Paris, les sousplex sont recherchés sur le marché de l’immobilier. Pour faire...
Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours Investir dans l'immobilier locatif avec des crédits en cours 08/11/2019 - Les particuliers s’intéressent à l’investissement locatif pour diversifier...
Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers Les banques limiteraient leur production de crédits immobiliers 07/11/2019 - Les objectifs annuels atteints et les marges en recul sur le crédit à l’habitat...