Crédit immobilier : il est plus difficile d’être éligible au PTZ

Crédit immobilier : il est plus difficile d’être éligible au PTZ

Le PTZ est en perte de vitesse après les remaniements effectués par le gouvernement qui rendent plus difficile son accès.

Moins de PTZ alloués en 2018

Le nombre de Prêt à taux zéro (PTZ) accordé s’est très largement replié en 2018. C’est ce qu’a constaté la Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l’Accession Sociale à la Propriété (SGFGAS) qui avance une diminution de 27% de PTZ octroyés aux emprunteurs pour le compte de l’année 2018, soit une baisse significative d’environ 90 000 prêts.

Si le dispositif a pourtant été prolongé pour les quatre prochaines années, il n’en demeure pas moins que le PTZ 2019 a subi de sérieux coups de rabot. Ce faisant, beaucoup d’emprunteur ne sont plus éligibles au dispositif tant dans le neuf que dans l’ancien. Une problématique pour les particuliers qui cherchent à accéder à la propriété car le PTZ offre l’avantage de financer une partie du prix d’un bien via un crédit aux intérêts nuls. Il est accordé par les établissements bancaires qui ont passé une convention avec l’État. Et c’est d’ailleurs ce dernier qui prend alors en charge le montant des intérêts. Mais le PTZ se destine pour qui et jusqu’à quand s’allonge sa durée ? Concrètement, il suffit de respecter un barème qui inclut la composition du foyer, les conditions de revenus ainsi que la zone d’habitation. Et en fonction du profil de l’emprunteur, la durée de remboursement du PTZ peut aller de 20 à 25 ans.

Un rachat de crédit pour financer son logement

Le prêt à taux zéro se montre comme un dispositif efficace lorsqu’un ménage aux revenus modestes souhaite acquérir un habitat. Ses recalibrages ont pour conséquence de le rendre accessible à une plus faible propension de bénéficiaires. Certains foyers à la limite financière pour se lancer dans un achat immobilier pourraient ne pas matérialiser leur projet s’ils n’entrent pas dans les critères du barème du PTZ. Impossible dans ce cas présent d’emprunter auprès d’un établissement bancaire la somme nécessaire pour acheter son logement.

Pourtant, il existe des alternatives aux crédits traditionnels en effectuant notamment un rachat de crédit pour acheter sa maison ou son appartement. En effet, cette opération bancaire a pour but de regrouper l’ensemble des crédits d’un ménage pour créer une unique mensualité soumise à un seul taux. De plus, lors du processus d’unification des crédits il est également envisageable de financer un prêt immobilier. Pour étudier une demande de financement de ce genre,  il suffit de se diriger auprès d’un expert en regroupement de crédit qui propose des solutions adaptées pour répondre à cette problématique. Une demande gratuite et sans engagement permet d’obtenir une première étude de faisabilité.


Dernières actualités Immobilier
Immobilier : record historique de vente de logements Immobilier : record historique de vente de logements 24/05/2019 - Et si c’était le moment opportun pour devenir propriétaire ? Grâce à des taux...
Pouvoir d’achat immobilier : quelles évolutions ? Pouvoir d’achat immobilier : quelles évolutions ? 14/05/2019 - Depuis 2008, les Français ont vu leur pouvoir d’achat progressé de 36 % sur le...
90 % des Français ont envie d’immobilier 90 % des Français ont envie d’immobilier 13/05/2019 - Les Français ont à cœur de devenir propriétaire. Pour une large majorité d’entre...
L’investissement immobilier rassure les futurs retraités L’investissement immobilier rassure les futurs retraités 10/05/2019 - Le passage à la retraite peut être anticipé en devenant propriétaire de son logement....
Marché immobilier : le télétravail change la donne Marché immobilier : le télétravail change la donne 09/05/2019 - En matière d’immobilier, le télétravail modifie-t-il clairement les habitudes...