Le crédit immobilier continue de progresser au 1er trimestre 2017

Le crédit immobilier continue de progresser au 1er trimestre 2017

Selon les réseaux d’intermédiaires bancaires, le nombre des crédits immobiliers accordés aux particuliers continue de progresser au 1er trimestre de 2017, malgré un début d’année marqué par la légère hausse des taux d’intérêt.

Crédit immobilier : une évolution modérée

Sur les trois premiers mois de l’année 2017, l’activité du crédit immobilier accordé aux particuliers est marquée une tendance modérée et même contrastée selon, les chiffres des réseaux d’intermédiaires bancaires.

Globalement, les chiffres enregistrés depuis le début de l’année montrent une légère hausse des financements à l’habitat. Toutefois, si le mois de janvier a fait l’objet d’une forte hausse des demandes de financement (jusqu’à 10 % dans certains réseaux bancaires) par rapport à janvier 2016, il faut savoir que l’activité s’est montrée beaucoup moins dynamique le mois dernier par rapport à février 2016.

Pour le mois de mars, les différentes statistiques enregistrent une stabilisation du nombre des demandes par rapport aux chiffres de l’année dernière à la période. Par ailleurs, à regarder de près l’activité des trois premiers mois écoulés, force est de constater un retour à la normal.

Ce premier trimestre 2017 pourrait être le début d’une période de retour à la normal, après une année 2016 exceptionnelle marquée par des niveaux inédits des barèmes et du montant exceptionnel des crédits immobiliers accordés aux particuliers.

Les taux d’intérêt attirent toujours les emprunteurs

Si devenir propriétaire de son logement est l’une des principales raisons qui poussent les Français à solliciter un prêt à l’habitat, il faut savoir que les conditions actuelles de financement motivent de plus en plus les Français à souscrire un prêt à l’habitat.

A savoir que même si les taux ont légèrement progressé depuis fin décembre 2016, les chiffres montrent qu’ils demeurent en dessous de 2 % en moyenne. Ce niveau attractif attire toujours les futurs acheteurs et investisseurs. Toutefois, ce sont majoritairement les primo-accédants qui sont les plus nombreux à demander un crédit à l’habitat.

En fait, la légère progression des barèmes commencée en décembre 2016 a considérablement accéléré la décision d’achat des Français. Selon certains sondages, une grande majorité des ménages veulent acheter cette année avant que les conditions de crédit deviennent moins attractives.