Crédit immobilier : les banques lâchent du lest ce dernier trimestre

Crédit immobilier : les banques lâchent du lest ce dernier trimestre

Si le dernier trimestre est souvent propice à des offres très attractives de financement immobilier, les derniers mois de 2017 ne font pas exception à cette règle. En fait, la plupart des banques semblent laisser du lest ces dernières semaines.

Les banques restent en forte conquête commerciale

Certes, la majorité des baisses des taux et d’assouplissement des critères d’octroi de crédit immobilier concernent des établissements bancaires qui étaient mal positionnées, qui n’ont pas encore atteint leurs objectifs commerciaux de 2017 ou qui souhaitent se positionner déjà pour l’’année 2018, mais les partenaires bancaires constatent que la quasi-totalité des banques (nationales et régionales) assouplissent leurs critères d’octroi ou baissent leurs barèmes.

Dans le contexte actuel ou les candidats au crédit immobilier ou au rachat de prêt à l’habitat restent prudent en attendant la clarification sur la politique du gouvernement en matière de l’immobilier et de la fiscalité immobilière (réforme du PTZ, réforme de la loi Pinel, ISFI…), plusieurs grandes banques ont opté pour une politique commerciale plus souple avec des offres de financement très attractives, voire inédites pour certains profils emprunteurs.

De ce fait, la légère baisse des taux constatée depuis quelques semaines, s’est encore un peu s’accentuée ces derniers jours. Cependant, il faut savoir que la baisse varie selon les profils emprunteurs, les types de financements et les établissements bancaires.

Les banques préparent aussi l’année 2018

Selon les différents baromètres, la plupart des banques assouplissent leurs critères d’octroi de prêt à l’habitat ou baissent leurs barèmes pour faire face au ralentissement de la demande de crédit immobilier depuis l’été. Cependant, à analyser de près le marché du crédit immobilier, force est de constater que de nombreux établissements bancaires ont lâché du lest principalement pour préparer l’année 2018.

En effet, même si le niveau des taux d’intérêt n’est pas le principal facteur de ralentissement du marché du crédit immobilier, il faut que savoir que les banques n’ont pas hésité à transmettre à leurs partenaires, une majorité des barèmes à la baisse pour les derniers mois de l’année 2017.

Contrairement aux autres années où la fin d’année est souvent « l’heure du bilan », 2017 semble faire une exception. Selon, les intermédiaires, le principal sujet dans les grandes banques est souvent la préparation de l’année 2018.

Cependant, les observateurs estiment que la tendance du marché en 2018 sera plutôt à une augmentation très modérée des barèmes, notamment à cause de l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin pour la délégation d’assurance emprunteur.


Dernières actualités Immobilier
Les Français expriment leurs difficultés pour comprendre les prêts immobiliers Les Français expriment leurs difficultés pour comprendre les prêts immobiliers 12/12/2017 - Un Français sur cinq estime que les démarches pour souscrire un crédit à l’habitat...
Immobilier : les prix de l’ancien ont augmenté de 1,6% au 3ème trimestre 2017 Immobilier : les prix de l’ancien ont augmenté de 1,6% au 3ème trimestre 2017 12/12/2017 - Selon la dernière édition de l’indice Notaire-Insee, les prix de l’immobilier...
Augmenter son crédit immobilier pour financer des travaux Augmenter son crédit immobilier pour financer des travaux 09/12/2017 - Une fois installés dans un logement neuf ou ancien, des propriétaires peuvent envisager...
Rachat de crédit : les taux d’intérêt reculent légèrement en novembre Rachat de crédit : les taux d’intérêt reculent légèrement en novembre 08/12/2017 - Selon la dernière étude de l’Observatoire Crédit Logement, les taux d’intérêt...
Nouveau record du nombre de transactions immobilières Nouveau record du nombre de transactions immobilières 04/12/2017 - Entre septembre 2016 et 2017, le nombre de transaction a atteint 952 000 unités....