Le crédit immobilier, l’avenir des banques en ligne ?

Le crédit immobilier, l’avenir des banques en ligne ?

Les banques digitales sont de plus en plus nombreuses à proposer des crédits immobiliers. Les offres de prêt avantageuses se multiplient. En ligne de mire pour ces établissements : devenir des banques principales.

Banque connectée, des offres séduisantes

En matière d’actualité financière, les banques en ligne ont tendance à tirer la couverture sur elles. Cette nouvelle génération d’établissements fait l’actualité car elle propose régulièrement des innovations.

L’idée est de proposer un large éventail afin de capter une clientèle qui est de plus en plus volatile. En effet, les offres de bienvenue des banques en ligne qui promettent jusqu’à une centaine d’euros de prime ont raison des Français à l’affut de la meilleure opportunité. Multiplier les banques n’est donc plus un comportement anodin. D’une part, avoir plusieurs comptes auprès de divers établissements n’est pas interdit et de plus, avec des frais de tenue de compte nuls, cela n’a pas d’impact sur le budget des clients.

Mais pour l’instant, les banques 2.0 ont toujours leur bilan financier dans le rouge. Il faudra attendre plusieurs années avant de trouver l’équilibre pour certaines. Les marques se livrent donc à une concurrence accrue entre elles. A terme, l’objectif principal pour les banques sera d’augmenter le nombre de domiciliations bancaires.

La domiciliation des revenus

Car jusqu’alors, les usagers ne franchissent pas tous le pas de la domiciliation des revenus. Sur la toile, des internautes témoignent quelques mauvais retours d’expérience. Certains se sont vu clôturer leur compte en ligne de manière abrupte. Cela peut faire hésiter certains usagers à faire de leur compte en ligne leur banque principale.

Les banques en ligne espèrent inverser cette tendance en proposant des crédits immobiliers. En traitant les dossiers à distances et avec des frais de fonctionnement moindres, les banques 2.0 peuvent proposer des crédits à des taux attractifs. Généralement, la souscription d’un prêt à l’habitat entraine la domiciliation des revenus des emprunteurs. Depuis la dernière réforme législative, l’avantage fourni en contrepartie de la domiciliation doit être inscrit dans le contrat. De plus, la durée de la domiciliation minimale est désormais de dix années.

En proposant des crédits immobiliers, les banques de nouvelle génération cherchent donc à s’assurer une fidélité de la part de leur clientèle.


Dernières actualités Banque
Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres Les banques invitées à augmenter leurs fonds propres 20/03/2019 - Le haut conseil de stabilité financière demande aux établissements bancaires d’augmenter leur coussin de fonds prop
Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? Vers la fin de la domiciliation bancaire obligatoire ? 15/03/2019 - Les députés pourraient revenir sur la domiciliation bancaire des revenus obligatoire lors d’un crédit immobilier. Favoriser...
Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne Frais bancaires à l’étranger : vers une harmonisation européenne 09/03/2019 - Bruxelles a décidé que les transactions à l’étranger doivent être facturées au même prix pour la zone Sepa et en...
Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? Les agrégateurs de comptes bancaires sont-ils sécurisés et dignes de confiance ? 03/03/2019 - Les agrégateurs de comptes fournissent un service intéressant pour le pilotage des comptes bancaires. Et l’Union européenne...
Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? Changer de banque : quels effets de la loi Macron sur la mobilité bancaire ? 26/02/2019 - La loi Macron permet à la population de changer bien plus facilement de banque. Retour sur ses effets depuis deux ans.