Le crédit à la consommation a poursuivi sa hausse au 3ème trimestre

Le crédit à la consommation a poursuivi sa hausse au 3ème trimestre

Tiré par les locations avec option d’achat (LOA), le secteur du crédit à la consommation a continué sa progression au 3ème trimestre 2017. La production cumulée sur un an est revenue à son niveau de septembre 2009, malgré une nette stagnation des prêts renouvelables.

Le crédit conso est toujours soutenu par les opérations de location

Sur un an, la production cumulée des crédits à la consommation (prêt personnel, prêt renouvelable, location avec option d’achat…) a enregistré plus de 40 milliards d’euros en septembre 2017. Certes, ce chiffre reste encore très loin des 45 milliards d’euros enregistrés en 2007 et 2008, mais il retourne au niveau constaté en septembre 2009, confirmant ainsi la poursuite du redressement du marché commencée en 2015.

Cependant, comme depuis plusieurs mois, ce sont les opérations de location avec option d’achat (LOA) qui font figure de locomotives pour le marché des crédits destinés à financer un besoin ou un service personnel. Dans les détails, les financements d’automobiles via des opérations de location avec option d’achat ont progressé de près de 30 % sur les 9 premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’année 2016.

Sur l’ensemble des prêts à la consommation, la hausse constatée est de 4,5 % à 29,7 milliards d’euros, selon les chiffres publiés par l’Association Française des sociétés financières (ASF) qui constate, tout de même, un ralentissement en septembre par rapport aux autres mois de l’année.

La  production des prêts renouvelables a baissé de -0,2 %

Selon les chiffres de l’ASF, les prêts personnels qui peuvent être sollicités et utilisés librement représentent toujours le gros des nouveaux financements à la consommation avec une production s’élevant désormais à plus de 10 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de l’année, soit une hausse de 1,3 % sur un an.

Quant ’à la production des crédits affectés, c’est-à-dire, des emprunts spécialement souscrits pour financer l’achat d’un bien ou d’un service défini à l’avance, les statistiques montrent une tendance dynamique avec une progression de 1,8 % à un peu plus de 7 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de l’année.

Néanmoins, la production des prêts à consommation dont le capital se reconstitue au fur et à mesure des remboursements (des crédits renouvelables) a enregistré une légère baisse de -0,2 % pour atteindre 7,3 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de l’année.

Pour rappel, le volume de ce type de crédit conso s’est stabilisé en 2016, après une période de dégringolade commencée en 2008, sous l’effet de la crise financière et économique et de l’encadrement de ces financements par la loi Lagarde de 2010 qui a été complétée par la loi Hamon de 2014.


Dernières actualités Consommation
Crédit à la consommation : un manque d’infos en grande surface ? Crédit à la consommation : un manque d’infos en grande surface ? 26/03/2018 - La Répression des fraudes a relevé des manquements dans les offres de crédit à...
Téléphonie : les mobiles subventionnés sont-ils des crédits à la consommation ? Téléphonie : les mobiles subventionnés sont-ils des crédits à la consommation ? 16/03/2018 - Les forfaits avec nouveau téléphone sont assimilés à des prêts à la consommation....
Crédit à la consommation : les offres digitales se généralisent Crédit à la consommation : les offres digitales se généralisent 05/03/2018 - Obtenir un crédit à la consommation en quelques clics sera bientôt possible. Certains...
Surendettement 2017 : la population défavorisée est la plus touchée Surendettement 2017 : la population défavorisée est la plus touchée 01/03/2018 - Si les résultats de l’enquête sur le surendettement des ménages en 2017 de la...
Crédit auto : quand la LOA menace les banques de détail Crédit auto : quand la LOA menace les banques de détail 21/02/2018 - Dominée par les banques des constructeurs, la location avec option d’achat qui...