Le crédit à la consommation se porte bien au 1er semestre 2017

Le crédit à la consommation se porte bien au 1er semestre 2017

L’activité des prêts à la consommation est en hausse par rapport au premier semestre 2016. Mais selon les chiffres de l’ASF, les financements auto comptent pour beaucoup dans cette sensible évolution.

+ 4,1 % d’activité pour les crédits à la consommation

 « Quand le bâtiment va, tout va ! » Cet adage se vérifie au regard de l’activité du marché immobilier. En effet, le nombre de transactions immobilières atteint des niveaux historiques. Le marché de la pierre se porte bien. Il faut préciser que l’attractivité des taux des crédits immobilier contribue pour beaucoup à cette dynamique. Mais les financements pour l’acquisition ou la construction d’un bien immobilier ne sont pas les seuls à faire bonne figure.

Car au regard des données collectées par l’association française des sociétés financières, le crédit à la consommation progresse sur la période du premier semestre 2017. L’ASF estime cette évolution à +4,1 % d’activité par rapport au 1er semestre 2016. Les prêts conso dépassent ainsi la barre des 20 milliards d’euros. Sur ce montant total, 83 % des encours (16,6 milliards) sont issus des formes classiques des emprunts à la consommation à savoir : les prêts affectés, les crédits renouvelables et les prêts personnels. Dans l’ensemble, l’activité de ces 3 types de prêts grimpe de 0,9 %.

La location avec option d’achat, figure de proue des prêts conso

Dans le détail, les prêts personnels (où l’emprunteur dispose librement des fonds débloqués) voient leur activité augmenter de 3,3% pour des encours atteignant 6,8 milliards d’euros. Les prêts renouvelables, eux, subissent de plein fouet le durcissement des dispositions législatives qui les encadrent. Avec 4,8 milliards d’euros, ils reculent de 0,9 %.

Au chapitre des crédits affectés à l’achat d’un bien ou d’un service, les résultats semestriels indiquent un recul de 0,6 %. Il faut noter que la nette baisse des prêts auto classiques prend une part considérable à ce retrait (-15,4 %). En matière de financement d’un véhicule, les conducteurs français préfèrent se tourner vers l’achat en leasing. A titre d’exemple, la LOA (location avec option d’achat) tire son épingle du jeu en progressant de 22,8 %.

L’étude permet donc de dresser ce constat : l’activité des crédits à la consommation progresse. Il faut toutefois nuancer ce constat en remarquant que les prêts contractés pour l’achat de biens mobiliers sont très loin de la dynamique affichée par les financements auto.


Dernières actualités Consommation
PayMens : Amazon lance son crédit à la consommation PayMens : Amazon lance son crédit à la consommation 12/11/2018 - Le géant du commerce en ligne lance un nouveau service de crédit nommé PayMens,...
Amazon va proposer de l’assurance en France Amazon va proposer de l’assurance en France 10/11/2018 - Le géant du e-commerce noue un partenariat avec un assureur français. Des offres...
Le financement de frais d’obsèques Le financement de frais d’obsèques 01/11/2018 - En ce jour de Toussaint et de visites des cimetières, la question de la gestion...
Un léger rebond de croissance en France Un léger rebond de croissance en France 31/10/2018 - Selon les premières estimations de l’Insee publiées ce mardi, l’économie française...
Les Français et leur voiture, une histoire qui roule Les Français et leur voiture, une histoire qui roule 15/10/2018 - Le Mondial de l’auto de Paris s’est achevé ce week-end. Pour financer une voiture,...