Crédit auto USA : vers une nouvelle crise du « subprime » ?

Crédit auto USA : vers une nouvelle crise du « subprime » ?

Aux USA, les récents résultats financiers présentés par les constructeurs et concessionnaires sont très encourageants permettant même à la bourse de s’offrir parfois quelques embellies. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas la forte hausse des défauts sur crédits automobiles. La menace d’une crise des « subprime »  auto semble de plus en plus inquiétante.

La menace des « subprime » automobiles est-elle réelle ?

A savoir que la crise des « subprime » immobilières est une crise financière qui a fortement impacté l’économie Américaine et touché l’économie mondiale à partir de 2007. A l’époque, il s’agissait des crédits immobiliers à taux variables. Ces financements étaient jugés risqués, voire dangereux, mais rentables tant que le cours de la pierre était en hausse rapide.

Avec l’attribution de la meilleure note « AAA » par les agences de notation réputées, ces crédits avaient séduit de nombreux ménages Américains et les avaient permis d’accéder à la propriété assez aisément. Cette notation a aussi incité les banques à titriser ces créances créant un engouement pour ces prêts désormais transformés en titre.

Cependant, lorsque ces emprunteurs plus ou moins solvables ne pouvant plus faire face à leurs mensualités à cause des taux d’intérêt variables, le système s’est effondré provoquant la chute des titres et déclenchant une réaction à la chaine sur les marchés financiers.

Aujourd’hui, le système bancaire américain serait-il menacé par ce syndrome, c’est-à-dire, les mêmes causes et les mêmes effets" ?

En fait, certaines récentes statiques montrent que le système bancaire Américain est menacé par la même bulle financière, mais appliquée cette fois à l’automobile. Les chiffres de la Fed montrent aussi  que les prêts automobiles, qui représentent près de 10 % de la dette totale des Américains, sont des prêts subprimes. En d’autres termes, des crédits risqués accordés aux ménages les moins solvables. Avec la hausse du taux de défaillance sur les prêts automobiles, la bulle financière liée à ces emprunts pourrait réellement exploser.

Risque de subprime auto : les banques tentent de rassurer

Pour rappel, les prêts dits « subprimes » sont des crédits accordés aux emprunteurs les plus fragiles. A la fin de l’année 2016, ces emprunts représentaient plus de 23 milliards de dollars de nouveaux crédits auto, soit le niveau le plus haut depuis 2008. En 2017, la plupart des banques Américaines anticipent encore des hausses de ces financements.

Certaines statistiques affirment même que la production de prêt « subprime » est désormais plus importante pour le financement d’automobile (27,2 milliards de dollars) que pour celui de l’immobilier (22,8 milliards d’euros). Tandis que d’autres tirent la sonnette d’alarme avec des chiffres montrant 33 % des prêts auto titrisés en 2017, contre seulement 5 % en 2010.

Malgré ces statistiques alarmistes, les banques tentent de rassurer les marchés et leurs clients inquiets de voir une nouvelle crise du « subprime » se profiler. Ces dernières estiment que cette bulle est principalement liée à l’augmentation des inégalités de revenus aux USA et l’assouplissement des critères d’octroi des prêts auto. Les banques estiment aussi que le total de la dette « subprime » est, certes, à un niveau inquiétant de 1 250 milliards de dollars, mais qu’il est reste largement moins important par rapport au sommet atteint en 2009, à 1 900 milliard de dollars.

Certains observateurs relativisent également le danger de ces crédits auto accordés aux emprunteurs les plus fragiles en expliquant que la part des titres risqués n’est pas assez importante pour mettre en péril l’ensemble du système financier Américain et rappelant que ces emprunts sont essentiellement à la charge du gouvernement Américain et non des établissements bancaires. Le danger serait donc limité pour le système financier, même en cas de  l’éclatement de la bulle.


Dernières actualités Banque
Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques Les jeunes, nouveau cœur de cible des banques 12/08/2018 - Les banques se livrent une bataille commerciale pour séduire les jeunes. Entre néobanques et établissements classiques,...
Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue Changer de banque : une démarche pas aussi simple que prévue 06/08/2018 - La mobilité bancaire version 2017 n’a pas bousculé le marché bancaire. Si le changement est facilité, peu de particuliers...
Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée Banque : l’offre spécifique prochainement remaniée 05/08/2018 - Les profils les plus fragiles financièrement peuvent ouvrir un compte en banque grâce à l’offre spécifique. Pourtant...
Prélèvement à la source et capacité d’emprunt Prélèvement à la source et capacité d’emprunt 04/08/2018 - Le changement de mode de paiement de l’impôt sur le revenu aura-t-il un impact sur la capacité d’emprunt des ménages ?...
Bientôt la fin des banques privées ? Bientôt la fin des banques privées ? 03/08/2018 - Face à une réglementation de plus en plus stricte et à l’émergence des fintech plus accessibles et moins chères, les...