Crédit auto USA : vers une nouvelle crise du « subprime » ?

Crédit auto USA : vers une nouvelle crise du « subprime » ?

Aux USA, les récents résultats financiers présentés par les constructeurs et concessionnaires sont très encourageants permettant même à la bourse de s’offrir parfois quelques embellies. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas la forte hausse des défauts sur crédits automobiles. La menace d’une crise des « subprime »  auto semble de plus en plus inquiétante.

La menace des « subprime » automobiles est-elle réelle ?

A savoir que la crise des « subprime » immobilières est une crise financière qui a fortement impacté l’économie Américaine et touché l’économie mondiale à partir de 2007. A l’époque, il s’agissait des crédits immobiliers à taux variables. Ces financements étaient jugés risqués, voire dangereux, mais rentables tant que le cours de la pierre était en hausse rapide.

Avec l’attribution de la meilleure note « AAA » par les agences de notation réputées, ces crédits avaient séduit de nombreux ménages Américains et les avaient permis d’accéder à la propriété assez aisément. Cette notation a aussi incité les banques à titriser ces créances créant un engouement pour ces prêts désormais transformés en titre.

Cependant, lorsque ces emprunteurs plus ou moins solvables ne pouvant plus faire face à leurs mensualités à cause des taux d’intérêt variables, le système s’est effondré provoquant la chute des titres et déclenchant une réaction à la chaine sur les marchés financiers.

Aujourd’hui, le système bancaire américain serait-il menacé par ce syndrome, c’est-à-dire, les mêmes causes et les mêmes effets" ?

En fait, certaines récentes statiques montrent que le système bancaire Américain est menacé par la même bulle financière, mais appliquée cette fois à l’automobile. Les chiffres de la Fed montrent aussi  que les prêts automobiles, qui représentent près de 10 % de la dette totale des Américains, sont des prêts subprimes. En d’autres termes, des crédits risqués accordés aux ménages les moins solvables. Avec la hausse du taux de défaillance sur les prêts automobiles, la bulle financière liée à ces emprunts pourrait réellement exploser.

Risque de subprime auto : les banques tentent de rassurer

Pour rappel, les prêts dits « subprimes » sont des crédits accordés aux emprunteurs les plus fragiles. A la fin de l’année 2016, ces emprunts représentaient plus de 23 milliards de dollars de nouveaux crédits auto, soit le niveau le plus haut depuis 2008. En 2017, la plupart des banques Américaines anticipent encore des hausses de ces financements.

Certaines statistiques affirment même que la production de prêt « subprime » est désormais plus importante pour le financement d’automobile (27,2 milliards de dollars) que pour celui de l’immobilier (22,8 milliards d’euros). Tandis que d’autres tirent la sonnette d’alarme avec des chiffres montrant 33 % des prêts auto titrisés en 2017, contre seulement 5 % en 2010.

Malgré ces statistiques alarmistes, les banques tentent de rassurer les marchés et leurs clients inquiets de voir une nouvelle crise du « subprime » se profiler. Ces dernières estiment que cette bulle est principalement liée à l’augmentation des inégalités de revenus aux USA et l’assouplissement des critères d’octroi des prêts auto. Les banques estiment aussi que le total de la dette « subprime » est, certes, à un niveau inquiétant de 1 250 milliards de dollars, mais qu’il est reste largement moins important par rapport au sommet atteint en 2009, à 1 900 milliard de dollars.

Certains observateurs relativisent également le danger de ces crédits auto accordés aux emprunteurs les plus fragiles en expliquant que la part des titres risqués n’est pas assez importante pour mettre en péril l’ensemble du système financier Américain et rappelant que ces emprunts sont essentiellement à la charge du gouvernement Américain et non des établissements bancaires. Le danger serait donc limité pour le système financier, même en cas de  l’éclatement de la bulle.


Dernières actualités Banque
Vers la fin de domiciliation de revenus en échange d’un prêt immobilier ? Vers la fin de domiciliation de revenus en échange d’un prêt immobilier ? 12/12/2018 - Saisi par l’Afub, le conseil d’Etat a récemment demandé à la cour de justice de l’Union Européenne de se prononcer...
Google débarque sur le marché du paiement sur mobile Google débarque sur le marché du paiement sur mobile 11/12/2018 - Entre les banques traditionnelles et les multiples fintechs, la bataille sur le marché des paiements sur mobile est vive....
Une autre néo-banque disponible en France Une autre néo-banque disponible en France 29/11/2018 - Un nouvel acteur vient d’arriver dans l’Hexagone  sur le marché des néo-banques. La digitalisation du secteur se poursuit...
Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération Livret A : Bercy annonce une probable augmentation du taux de rémunération 26/11/2018 - Le mois d’octobre se conclut sur une nouvelle décollecte pour le livret A. Un effet saisonnier habituel est en cause et...
Néo-banques : gare aux pays de domiciliation des comptes bancaires Néo-banques : gare aux pays de domiciliation des comptes bancaires 25/11/2018 - Les banques en ligne enregistrent de plus en plus d’adeptes au fil des années qui passent. Mais une vigilance toute p...