Changer de banque pour une banque en ligne

Changer de banque pour une banque en ligne

Changer d’établissement pour une banque digitale peut permettre de réduire les frais de tenue de compte. Mais toutes les opérations ne sont pas encore possibles.

Ouvrir un compte en ligne, une idée qui permet d’économiser

A l’heure où les frais bancaires ont encore augmenté entre 2017 et 2018, de nombreux usagers se posent la question afin de trouver le moyen de payer moins cher. Les différents services proposés par les banques peuvent vite s’élever à une centaine d’euros annuel ou plus selon les habitudes du client (découvert, paiement à l’étranger, etc.).

Dans l’optique de réduire ces coûts, les consommateurs n’hésitent plus à regarder du côté des offres et en particulier sur celles issues du numérique. En effet, de prime abord, les offres des banques en ligne sont particulièrement alléchantes. Avec des frais quasi-nuls voire gratuits, les établissements connectés ont considérablement bousculé le marché bancaire.

Avec des offres particulièrement intéressantes, les banques en ligne et les néo-banques font bonne figure auprès des consommateurs. Mais qui peut changer de banque pour une banque en ligne ? En pratique, n’importe quel français majeur peut ouvrir un compte en ligne. Toutefois, pour certaines d’entre elles, il est nécessaire d’être titulaire d’un compte auprès d’un autre établissement afin d’effectuer le premier virement.

Des services en ligne qui séduisent de plus en plus

A l’usage, un compte courant dans une banque en ligne peut très bien servir de compte secondaire. La carte bancaire servira alors à régler des transactions en ligne. En cas de vol de données, le client pourra limiter l’étendue du dommage, notamment si ses revenus ne sont pas domiciliés sur ce compte. Toutefois, domicilier son salaire sur un compte en ligne est tout à fait possible pour les personnes qui utilisent les services bancaires basiques. Un étudiant ou un jeune actif aura accès à l’ensemble des services nécessaires à sa situation.

Mais à l’heure de parler d’épargne ou de prêt immobilier, la banque 2.0 n’est peut-être pas la plus adaptée. En effet, pour des opérations complexes, avoir l’occasion de s’entretenir avec un conseiller financier est un plus non négligeable et cela même s’il est désormais possible de trouver un financement immobilier depuis un établissement en ligne. Ces derniers sont même en mesure de proposer des taux d’intérêt plus bas par rapport aux banques classiques.


Dernières actualités Banque
RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? 13/01/2019 - Les établissements bancaires envoient actuellement différents documents pour informer leurs clients. Il s’agit de connaître...
Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients 08/01/2019 - La Fédération bancaire française vient d’indiquer la date de mise en place du plafonnement des frais d’incidence,...
La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation 04/01/2019 - Entre un gel du taux à 0,75% et la mise en place prochaine d’un mode de calcul plutôt défavorable, le livret A est dans...
De moins en moins d’agences bancaires en France De moins en moins d’agences bancaires en France 02/01/2019 - Une récente étude de la Banque Centrale Européenne (BCE) soulève les multiples fermetures d’agences bancaires constatées...
La coupure de 500 euros tire sa révérence La coupure de 500 euros tire sa révérence 31/12/2018 - Le billet violet va cesser d’être imprimé le 27 janvier 2019. Pour les Français cela ne va pas bousculer leurs habi