CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ?

CEL et PEL : quel placement pour un projet immobilier ?

Pour les ménages souhaitant réaliser un projet immobilier, employer son épargne au sein d’un placement financier peut permettre d’obtenir un crédit immobilier dans de bonnes conditions. Toutefois, de nombreux placements comme le PEL ou le CEL existent et choisir le mieux adapté à son projet peut parfois s’avérer complexe. De ce fait, comment choisir son placement d’épargne pour un projet immobilier ?

Plan d’épargne logement : les caractéristiques

Le plan d’épargne logement (PEL) permet à un ménage de placer son épargne au sein d’un placement bloqué pendant une durée de 4 ans minimum et est rémunéré selon un taux d’intérêt fixé à son ouverture. Ce taux est de 1 % depuis août 2016 et permet à l’épargnant de générer des intérêts sur les fonds versés au sein du PEL.

Néanmoins, le plan d’épargne logement est avant tout un placement permettant l’obtention sous condition d’un prêt immobilier ne pouvant excéder 92 000 € autorisant la construction ou l’achat d’un logement constituant une résidence principale.

Toutefois, le PEL ne peut excéder un plafond de 61 200 € (hors intérêts) et doit être bloqué pendant une durée minimum de 48 mois. Concernant les versements, le montant initial doit être de 225 € minimum à son ouverture et doit comporter des versements durant toute l’année selon le choix de l’épargnant :

  • Versement mensuel de 45 € minimum
  • Versement trimestriel de 135 € minimum
  • Versement semestriel de 270 € minimum

A noter : les PEL ouverts avant janvier 2018 donnent la possibilité au ménage de bénéficier d’un taux d’intérêt préférentiel sur un prêt immobilier et d’une prime versée par l’Etat.

Compte épargne logement : quelles différences avec le PEL ?

Si le PEL permet à un ménage de financer un projet immobilier, le CEL (compte épargne logement) bénéficie également de cet avantage mais diffère légèrement de son confrère.

Dans les faits, le CEL est un placement financier plafonné à 15 300 € comportant un taux d’intérêt de 0,5 % donnant accès à un prêt immobilier sous condition d’acceptation après une durée de 18 mois minimum.

Toutefois, le CEL ne partage pas l’ensemble des caractéristiques d’un PEL et peut parfois être plus adapté à un projet immobilier nécessitant un financement peu élevé. Plus précisément, le CEL peut permettre à un ménage d’emprunter jusqu’à 23 000 € pour financer l’achat ou la construction d’un bien immobilier mais peut également financer des travaux de tout type (amélioration du logement, amélioration énergétique, extension, réparation, etc.).

De ce fait, le CEL offre une possibilité de financement plus rapide qu’un PEL et non bloqué pour des projets immobiliers de petites envergures mais nécessitant un financement adapté. Toutefois, le PEL sera plus adapté pour un ménage souhaitant obtenir des intérêts sur leurs épargnes ou souhaitant obtenir un prêt immobilier d’un montant plus important qu’avec un CEL.


Dernières actualités Banque
Frais bancaire : un gel des tarifs respecté et accompagné de diminutions Frais bancaire : un gel des tarifs respecté et accompagné de diminutions 22/02/2019 - Les banques tiennent leurs engagements en gelant leur tarification tout en réduisant le coût de certains services. Mais...
Les banques vont subir un « stress test » apocalyptique imaginé par la BCE Les banques vont subir un « stress test » apocalyptique imaginé par la BCE 16/02/2019 - Énième test après celui de novembre dernier pour les professionnels de la banque. Mais cette fois-ci, la Banque centrale...
Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place Virements instantanés : la grande nouveauté bancaire de 2019 est en place 15/02/2019 - Lancés officiellement en ce début 2019, les virements bancaires instantanés sont une réalité chez plusieurs profess
Les Français sont-ils prêts à passer à la banque en ligne ? Les Français sont-ils prêts à passer à la banque en ligne ? 12/02/2019 - Selon un récent sondage,  l’usage exclusif d’une banque en ligne n’est pas encore totalement démocratisé. Les banques...
Comment les Français ont-ils placé leur épargne en 2018 ? Comment les Français ont-ils placé leur épargne en 2018 ? 08/02/2019 - Les épargnants ont piloté pas loin de 90 milliards d’euros d’argent frais pour les placer sur diverses solutions d...