Budget des ménages, ce qui change en janvier 2020

Budget des ménages, ce qui change en janvier 2020

Le passage à la nouvelle année amène son lot de changements dans le quotidien des Français et surtout dans leurs habitudes de consommation.

Baisse du gaz et hausse des affranchissements postaux

La nouvelle année est arrivée à grands pas. Après les réjouissances et les festivités, les Français vont maintenant constater différents changements notamment dans leur quotidien. Car le 1er janvier est traditionnellement annonciateur d’évolutions des tarifs et des pratiques. Cela est notamment le cas avec le prix des affranchissements pour le courrier. Sans surprise, le prix du timbre augmente encore et va frôler l’euro symbolique avec 97 centimes pour le timbre vert (lettre écologique et économique). Pour le timbre rouge, celui-ci se hisse désormais au tarif de 1,16 euro. Envoyer une lettre prioritaire devient donc plus cher en 2020.

Les Français se chauffant au gaz pourront se consoler en constatant une baisse des tarifs pour cette énergie. Attention, cette baisse de 0,89 % par rapport au mois dernier ne concerne pas tous les clients. En effet, seuls les contrats en tarifs réglementés vont reculer. Dans le détail, la diminution est de 0,2 % pour le gaz de cuisson, de 1 % pour le chauffage et enfin de 0,5 % pour les ménages qui ont une double-utilisation du gaz.

Impôt sur le revenu : une baisse pour les foyers moins aisés

Le passage en 2020 introduit également d’autres mesures qui vont impacter le budget des ménages. Il s’agit ici de mesures qui seront bénéfiques pour une partie des contribuables. A commencer par une baisse de l’impôt sur le revenu en 2020. Il y a un an quasiment jour pour jour, les Français entamaient une nouvelle relation avec leur imposition puisque le prélèvement à la source entrait alors en vigueur. Un an plus tard, en réponse aux mouvements sociaux, l’Elysée a décidé de baisser les impôts pour 17 millions de foyers. Pour réaliser une baisse de 5 milliards d’euros sur le l’IR (impôt sur le revenu), la pression fiscale de certaines tranches a été révisée.

Ainsi, la première tranche va passer de 14 à 11 %. Les tranches supérieures, c’est-à-dire celles des revenus annuels élevés ne seront pas impacter. Seuls les foyers moins aisés profiteront donc d’une baisse pouvant aller jusqu’à 125 euros maximum pour la deuxième tranche. Cette baisse d’impôt pourra se faire ressentir dès la fin du mois sur les fiches de paie de janvier si l’employeur a bien reçu le nouveau taux de PAS (prélèvement à la source).

La seconde mesure majeure, qui sera intéressante pour les Français, reste la disparition annoncée de la taxe d’habitation (TH). Cet impôt local est redevable pour toute personne résidant dans un logement au 1er janvier qu’elle soit propriétaire ou locataire. A l’automne 2020, les 80 % des foyers concernés par la suppression de la TH en seront définitivement exonérés. En effet, après 2018 et 2019, 2020 signe la suppression du dernier tiers restant. En revanche, pour les 20 % des foyers restants, il faudra attendre jusque 2023 pour voir la taxe d’habitation disparaître.