Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Dans une volonté de moderniser leurs systèmes, les établissements bancaires Français investissent massivement en direction de nouveaux serveurs. La finalité est d’optimiser les performances afin d’offrir une expérience client enrichit et d’accroître leur présence sur le marché.

Améliorer les systèmes informatiques pour gagner en compétitivité

Le marché bancaire n’a jamais été aussi concurrentiel. Les différents acteurs se livrent une bataille infernale. Et les enjeux vis-à-vis de la transition vers le numérique sont réels et constituent un intérêt évident pour la clientèle. Il faut dire qu’un grand nombre de clients se révèlent particulièrement appétant aux services technologiques qui deviennent de véritables critères de démarcation. Dorénavant, proposer une application bancaire est une évidence, mais encore faut-il qu’elle se montre performante et attractive. Car de plus en plus de clients choisissent de se domicilier par rapport à la qualité de leur expérience au quotidien avec leur banque.

Si la digitalisation (la banque à portée du doigt) est au cœur des stratégies des professionnels de la banque, cela s’accompagne par des investissements complémentaires. C’est-à-dire sur une optimisation des performances des systèmes informatiques. L’objectif est d’octroyer un supplément de rapidité pour gagner en efficacité et en satisfaction client. Une ligne directrice qui concerne à la fois les conseillers, via les outils internes, mais aussi les clients par le biais des services à distance.

Le recours à des spécialistes de l’hébergement

Pour cela, les banques commencent à transposer leurs serveurs vers des solutions plus performantes et modernes. Plutôt que d’héberger entièrement les données sur des serveurs privés, elles se tournent vers de l’hébergement externe (le cloud public). L’action consiste à faire appel à des prestataires qui mettent à disposition leurs technologies. Une décision qui permet d’améliorer significativement les performances des services internes et ceux destinés aux clients, mais aussi de réaliser jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’euros d’économies chaque année.

Cette transformation de l’hébergement a plusieurs visages en fonction des solutions choisies par les banques. Le flux de données peut être sauvegardé entièrement sur des serveurs publics,  mais la plupart d’entre elles font le choix de s’orienter vers un hébergement « hybride ». Celui-ci consiste à conserver les données à caractère sensible sur des serveurs privés tout en envoyant les services complémentaires sur des serveurs publics possédés par des prestataires. Une stratégie qui permet de veiller aux comptes des clients tout en offrant de nouveaux services innovants et d’obtenir un gain de performance.


Dernières actualités Banque
Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés 18/09/2019 - A partir du 1er octobre, un établissement bancaire privé va taxer les dépôts de ses clients supérieurs à un million...
Les espèces ont toujours cours en 2019 Les espèces ont toujours cours en 2019 16/09/2019 - Les pièces et les billets ne sont pas prêts de disparaître, même si le portefeuille a de plus en plus tendance à se...
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen