Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Dans une volonté de moderniser leurs systèmes, les établissements bancaires Français investissent massivement en direction de nouveaux serveurs. La finalité est d’optimiser les performances afin d’offrir une expérience client enrichit et d’accroître leur présence sur le marché.

Améliorer les systèmes informatiques pour gagner en compétitivité

Le marché bancaire n’a jamais été aussi concurrentiel. Les différents acteurs se livrent une bataille infernale. Et les enjeux vis-à-vis de la transition vers le numérique sont réels et constituent un intérêt évident pour la clientèle. Il faut dire qu’un grand nombre de clients se révèlent particulièrement appétant aux services technologiques qui deviennent de véritables critères de démarcation. Dorénavant, proposer une application bancaire est une évidence, mais encore faut-il qu’elle se montre performante et attractive. Car de plus en plus de clients choisissent de se domicilier par rapport à la qualité de leur expérience au quotidien avec leur banque.

Si la digitalisation (la banque à portée du doigt) est au cœur des stratégies des professionnels de la banque, cela s’accompagne par des investissements complémentaires. C’est-à-dire sur une optimisation des performances des systèmes informatiques. L’objectif est d’octroyer un supplément de rapidité pour gagner en efficacité et en satisfaction client. Une ligne directrice qui concerne à la fois les conseillers, via les outils internes, mais aussi les clients par le biais des services à distance.

Le recours à des spécialistes de l’hébergement

Pour cela, les banques commencent à transposer leurs serveurs vers des solutions plus performantes et modernes. Plutôt que d’héberger entièrement les données sur des serveurs privés, elles se tournent vers de l’hébergement externe (le cloud public). L’action consiste à faire appel à des prestataires qui mettent à disposition leurs technologies. Une décision qui permet d’améliorer significativement les performances des services internes et ceux destinés aux clients, mais aussi de réaliser jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’euros d’économies chaque année.

Cette transformation de l’hébergement a plusieurs visages en fonction des solutions choisies par les banques. Le flux de données peut être sauvegardé entièrement sur des serveurs publics,  mais la plupart d’entre elles font le choix de s’orienter vers un hébergement « hybride ». Celui-ci consiste à conserver les données à caractère sensible sur des serveurs privés tout en envoyant les services complémentaires sur des serveurs publics possédés par des prestataires. Une stratégie qui permet de veiller aux comptes des clients tout en offrant de nouveaux services innovants et d’obtenir un gain de performance.


Dernières actualités Banque
Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier 19/11/2019 - Du crédit à l’habitat et des biens immobiliers en ligne, voici ce que propose une néo-banque et un marchand sur internet....
Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 12/11/2019 - Certains établissements bancaires vont relever en 2020 le plancher mais aussi le plafond des frais de dossier pour les crédits...
Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement 06/11/2019 - Plus simple et plus rapide, une vingtaine de banques de la zone Euro pensent à un nouveau moyen de paiement qui regrouperait...
Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques Baisse des taux, le HCSF inquiet pour la rentabilité des banques 04/11/2019 - La rentabilité des banques est entamée du fait des taux en baisse pour les crédits immobiliers. Le Haut conseil de stabilité...
Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus 11/10/2019 - Les Français font de plus en plus confiance à leur banque sur internet. La preuve, ils sont 44 % à percevoir leurs revenus...