Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Les banques modernisent leurs serveurs informatiques

Dans une volonté de moderniser leurs systèmes, les établissements bancaires Français investissent massivement en direction de nouveaux serveurs. La finalité est d’optimiser les performances afin d’offrir une expérience client enrichit et d’accroître leur présence sur le marché.

Améliorer les systèmes informatiques pour gagner en compétitivité

Le marché bancaire n’a jamais été aussi concurrentiel. Les différents acteurs se livrent une bataille infernale. Et les enjeux vis-à-vis de la transition vers le numérique sont réels et constituent un intérêt évident pour la clientèle. Il faut dire qu’un grand nombre de clients se révèlent particulièrement appétant aux services technologiques qui deviennent de véritables critères de démarcation. Dorénavant, proposer une application bancaire est une évidence, mais encore faut-il qu’elle se montre performante et attractive. Car de plus en plus de clients choisissent de se domicilier par rapport à la qualité de leur expérience au quotidien avec leur banque.

Si la digitalisation (la banque à portée du doigt) est au cœur des stratégies des professionnels de la banque, cela s’accompagne par des investissements complémentaires. C’est-à-dire sur une optimisation des performances des systèmes informatiques. L’objectif est d’octroyer un supplément de rapidité pour gagner en efficacité et en satisfaction client. Une ligne directrice qui concerne à la fois les conseillers, via les outils internes, mais aussi les clients par le biais des services à distance.

Le recours à des spécialistes de l’hébergement

Pour cela, les banques commencent à transposer leurs serveurs vers des solutions plus performantes et modernes. Plutôt que d’héberger entièrement les données sur des serveurs privés, elles se tournent vers de l’hébergement externe (le cloud public). L’action consiste à faire appel à des prestataires qui mettent à disposition leurs technologies. Une décision qui permet d’améliorer significativement les performances des services internes et ceux destinés aux clients, mais aussi de réaliser jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’euros d’économies chaque année.

Cette transformation de l’hébergement a plusieurs visages en fonction des solutions choisies par les banques. Le flux de données peut être sauvegardé entièrement sur des serveurs publics,  mais la plupart d’entre elles font le choix de s’orienter vers un hébergement « hybride ». Celui-ci consiste à conserver les données à caractère sensible sur des serveurs privés tout en envoyant les services complémentaires sur des serveurs publics possédés par des prestataires. Une stratégie qui permet de veiller aux comptes des clients tout en offrant de nouveaux services innovants et d’obtenir un gain de performance.


Dernières actualités Banque
Solutions de paiement : l’embarras du choix Solutions de paiement : l’embarras du choix 13/11/2018 - Pour régler leurs achats,  les consommateurs ont accès à un large éventail de services de paiement notamment grâce...
Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne Vers de nouveaux moyens de sécurité pour les paiements en ligne 09/11/2018 - La DSP2 demande aux e-commerçants de réviser leurs procédures de paiement en ligne. La commission attend plus de sécurité...
Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement... Infographie : les points essentiels de la directive européenne sur les services de paiement 2 (DSP2) 08/11/2018 - La Commission Européenne s’est penchée une énième fois sur les services de paiement après un premier exercice en novembre...
Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? Le crowdfunding immobilier a-t-il besoin d’être réglementé ? 07/11/2018 - Face à un taux de défaut en progression,  une association de consommateurs réclament un véritable cadre juridique pour...
Les banques européennes à l’épreuve du « stress test » Les banques européennes à l’épreuve du « stress test » 06/11/2018 - L’autorité bancaire européenne (ABE) a lancé une opération d’envergure afin de mesurer la résistance financière...