Banque en ligne : quel sera le prochain modèle économique ?

Banque en ligne : quel sera le prochain modèle économique ?

Les banques sur internet n’ont pas encore trouvé leur équilibre. La gratuité des services pourrait être remise en cause. Quel sera leur futur ?

Une communication qui coûte cher

A grand renfort de communication, les banques en lignes ont su se rendre présentes dans l’esprit des consommateurs. Ainsi, que ce soit sur des médias classiques tels que la télévision ou les journaux de la presse écrite, ou bien sur les nouveaux formats digitaux (tablette, smartphone), il n’est pas rare de visionner une publicité présentant les avantages d’une banque 2.0. En plus de leur praticité et de leur esprit « nomade », les établissements digitaux mettent particulièrement l’accent sur les offres de bienvenue.

Ces dernières sont devenues légion et s’échelonnent de 80 à plus de 150 euros selon les périodes. Bien qu’existantes depuis plusieurs années, voire une dizaine, les banques en ligne sont encore dans leur période d’acquisition. Car il faut le souligner, les banques 2.0 n’ont pas encore atteint l’équilibre et continuent de perdre des millions chaque année. Ainsi, pour l’année 2016, les pertes cumulées sont montées jusqu’à 80 millions d’euros. En majorité, ces frais sont liés aux dépenses de marketing qui s’avèrent nécessaires pour sonder de nouveaux prospects.

Vers une fin de la gratuité ?

Les banques connectées ont des difficultés à atteindre l’équilibre car leur modèle économique est diamétralement opposé à celui des enseignes classiques. Pour les banques ayant pignon sur rue, les services proposés sont inclus dans des offres dont le coût annuel est plus ou moins élevé pour la clientèle. Mais les banques digitales ont fait le choix de la gratuité.

Ainsi, pour attirer les clients exaspérés par leurs frais de banque, les établissements sur internet proposent les services bancaires sans frais.  De cette manière, un client d’une banque en ligne profite des services classiques tels qu’un compte courant et une carte bancaire, le tout pour zéro euro. Le package est donc attractif mais les rentrées d’argent sont donc plus éparses.

Les experts estiment qu’une banque en ligne doit compter près de 2 millions de clients pour espérer une rentabilité. En attendant, un choix s’offre à elles : stopper la gratuité des services de base. Mais ce choix est cornélien…


Dernières actualités Banque
Banque : une transformation des distributeurs de billets ? Banque : une transformation des distributeurs de billets ? 20/01/2019 - Les distributeurs automatiques de billets de banque (DAB) pourraient à l’avenir introduire une batterie de nouveaux s
RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? RAFB et FGDR, pourquoi reçoit-on ces documents ? 13/01/2019 - Les établissements bancaires envoient actuellement différents documents pour informer leurs clients. Il s’agit de connaître...
Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients Un éclairage sur le plafonnement des frais bancaires pour certains clients 08/01/2019 - La Fédération bancaire française vient d’indiquer la date de mise en place du plafonnement des frais d’incidence,...
La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation La CLCV s’alarme du taux du livret A après la remontée de l’inflation 04/01/2019 - Entre un gel du taux à 0,75% et la mise en place prochaine d’un mode de calcul plutôt défavorable, le livret A est dans...
De moins en moins d’agences bancaires en France De moins en moins d’agences bancaires en France 02/01/2019 - Une récente étude de la Banque Centrale Européenne (BCE) soulève les multiples fermetures d’agences bancaires constatées...