Face aux incertitudes sur les marchés et sur la solidité de la croissance dans la zone euro, la Banque centrale Européenne promet d’être patiente avant de décider d’une potentielle hausse de ses principaux taux et du resserrement de la politique monétaire.