Banque : une transformation des distributeurs de billets ?

Banque : une transformation des distributeurs de billets ?

Les distributeurs automatiques de billets de banque (DAB) pourraient à l’avenir introduire une batterie de nouveaux services.

De nouvelles fonctionnalités à l’étude

Les autorités publiques françaises s’inquiétaient de la réduction du nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) dans les communes rurales. En cause notamment, la désertification des clients et l’affaiblissement du nombre d’opérations. Mais si les retraits ont diminué de 6% entre 2011 et 2017, passant de 1,49 milliard à 1,40 milliard, la valeur moyenne du liquide retirée s’est accrue de 18% pour atteindre environ 90 euros.

La montée en puissance des paiements par carte bancaire a également encouragé la volonté des banques à revoir leur stratégie quant aux positionnements de leur DAB. Les frais de maintenance très coûteux ne permettent pas de rentabiliser certaines machines, ce qui explique la difficulté de trouver un distributeur dans les communes reculées.

Pourtant, un rapport publié par un acteur important de l’actualité bancaire mentionne l’intention des établissements bancaires à conserver ces machines. Et même d’en implanter davantage via une nouvelle stratégie. En effet, les professionnels auraient pour intention d’appliquer de radicales transformations afin de proposer un outil capable d’intégrer une large palette de services. Une des fonctionnalités visée est par exemple la prise d’un RDV avec un conseiller directement depuis la machine, mais aussi une la visioconférence avec par le biais d’un système de caméra.

Des agences bancaires miniaturisées

Comment expliquer ce revirement de situation des plus paradoxales, suite à la suppression successive des automates ? Tout d’abord parce que les mises à l’arrêt des distributeurs concernent avant tout les zones reculées. Les banques ont pour projet d’investir dans la multiplication de machines dans les endroits peuplés. Les centres-villes sont des lieux dont les professionnels sont particulièrement friands. Mais aussi, Ils pourraient avoir l’intention de faire du DAB un véritable outil d’intermédiation. L’idéal serait d’alléger la charge de travail des conseillers pour les opérations classiques et la prise d’information en rendant les usagers plus autonomes.

Toujours d’après le rapport, d’autres services innovants devraient être développés. En effet, les banques souhaiteraient miser sur une sécurisation plus avancée en généralisant l’authentification biométrique. Grâce à cette technologie, les clients n’auront plus qu’à apposer leurs empreintes sur un distributeur pour effectuer un retrait d’espèce par exemple, sans avoir besoin de sortir la carte bancaire. Avec une amélioration aussi significative, les automates du futur pourraient devenir des interfaces qui s’assimileront à des agences bancaires à eux seuls.


Dernières actualités Banque
DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée DSP 2 : l’application au 14 septembre repoussée 13/09/2019 - L’authentification forte et l’Open Banking inclus dans la DSP2 qui devaient entrer en vigueur le 14 septembre 2019 sont...
Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile Banque en ligne : quand l’ouverture de compte n’est pas si facile 12/09/2019 - Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne peut parfois relever du parcours du combattant surtout pour les personnes...
Frais bancaires, un très léger recul en 2019 Frais bancaires, un très léger recul en 2019 10/09/2019 - Cette année, les banques ont limité les frais bancaires. Avec 1 % de moins, ces frais se hissent à 215 euros en moyen
Sur la plage, attention à votre carte bancaire Sur la plage, attention à votre carte bancaire 19/08/2019 - Quelques cas de paiement sans contact non-désirés se sont produits cet été sur les plages françaises. Les cartes de...
Compte bancaire inactif : des frais moyens de 30 euros Compte bancaire inactif : des frais moyens de 30 euros 14/08/2019 - Laisser un compte bancaire sans aucun mouvement durant un an coûte 30 euros à son détenteur. Mieux vaut donc y prêter...