Banque privée : des robots pour gérer les placements financiers

Banque privée : des robots pour gérer les placements financiers

La gestion privée va évoluer dans les prochains mois.  Certaines banques vont intégrer des robots capables de gérer quotidiennement les placements des clients.

Une automatisation de la banque privée

Les services proposés par les banques privées sont réservés aux clients les plus fortunés. En effet, ce département de professionnels vise exclusivement à développer un portefeuille composé de personnes possédant des avoirs conséquents. Et la banque privée est en train d’entrer dans une phase qui risque de changer complètement la relation entre le client et l’établissement. D’ici le courant de l’année 2019, de nouvelles solutions pour aider les clients à mieux gérer leurs placements au quotidien vont être déployées. La finalité est d’offrir des services capables de générer une meilleure satisfaction.

Plusieurs établissements bancaires sont en train de créer de nouveaux outils afin d’automatiser les placements financiers des clients. Concrètement, des robots vont être capables de gérer les investissements en conseillant les clients sur les actions les plus optimisées en fonction de leur profil. Pour que le système puisse fonctionner, les investisseurs devront fournir un grand nombre d’informations au robot tel que l’appétence au risque, les performances attendues ou encore la sensibilité sur différentes thématiques.

Des bénéfices tant pour les professionnels que pour les clients

Maintenant, les établissements bancaires ont de grands espoirs vis-à-vis de cette technologie. La relation devrait être plus fréquente, notamment en ayant recours à l’envoi de notifications automatisé. Avec une fréquence de contact plus élevée, les professionnels pourront accompagner leurs clients plus efficacement. En outre, les conseillers en gestion privée ne disposent pas du temps nécessaire pour gérer la totalité de leur portefeuille avec une efficacité égale pour tous les contacts. Avec cette automatisation, les banques espèrent optimiser le flux de traitement des portefeuilles ainsi que la gestion des avoirs financiers.

Quant aux bénéficiaires, le service permettra toujours d’avoir le dernier mot en arbitrant les propositions envoyées par les robots. Le client sera donc toujours en position de force dans la prise de décision finale. Les canaux de communication prévus sont les téléphones ou les ordinateurs via l’envoi de messages ou d’e-mails. Une nouvelle orientation qui semble cohérente avec la volonté des professionnels de transférer leurs services vers la digitalisation. Enfin, les banques souhaitent se mettre en règle avec les impératifs de transparence en matière de placements demandés par les autorités européennes. Et l’un des objectifs de ces robots est d’offrir un surcroît d’information aux clients.


Dernières actualités Banque
Vers une cryptomonnaie française ? Vers une cryptomonnaie française ? 05/12/2019 - La Banque de France va lancer une expérimentation de cryptomonnaie en 2020. Elle sera réservée aux établissements ba
Souscrire un petit crédit instantané en moins de 24h Souscrire un petit crédit instantané en moins de 24h 26/11/2019 - Une banque en ligne propose un crédit instantané au taux nominal de 0% qui débute à un petit montant de 200 € et jusqu’à...
Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier Les néo-banques et les e-commerçants à l’assaut de l’immobilier 19/11/2019 - Du crédit à l’habitat et des biens immobiliers en ligne, voici ce que propose une néo-banque et un marchand sur internet....
Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 Crédit immobilier, vers des frais de dossier en hausse en 2020 12/11/2019 - Certains établissements bancaires vont relever en 2020 le plancher mais aussi le plafond des frais de dossier pour les crédits...
Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement Les banques européennes planchent sur un nouveau mode de paiement 06/11/2019 - Plus simple et plus rapide, une vingtaine de banques de la zone Euro pensent à un nouveau moyen de paiement qui regrouperait...