Banque en ligne : attention aux faux sites internet

Banque en ligne : attention aux faux sites internet

Le succès des banques en ligne encourage les hackers à mettre en place des stratagèmes pour tromper les internautes. Voici comment s’en prémunir.

La banque en ligne, un succès sur le web

La digitalisation des services continue son expansion. Les sociétés, peu importe leur secteur d’activités, sont toutes obligées de passer au numérique pour proposer une nouvelle expérience à leur clientèle. En France mais aussi dans le monde, un secteur en particulier s’est lancé dans une concurrence accrue pour le développement de ces services connectés : la banque. Il est aujourd’hui impossible d’échapper aux offres en ligne des établissements bancaires. Ces derniers ont même changé de visage pour se digitaliser à 100% sous de nouvelles marques en ligne.

Mais le succès des banques en ligne fait des envieux, notamment du côté des personnes malintentionnées qui espèrent obtenir des bénéfices en trompant les internautes.

Pour ce faire, ils mettent en place de véritables sites internet ressemblants comme deux gouttes d’eau aux sites originaux. Pour un client non-averti, il est alors difficile de démasquer la supercherie. Le risque est de renseigner des coordonnées bancaires sur un site qui n’est pas sécurisé. Afin d’obtenir ces renseignements confidentiels, les pirates n’hésitent pas à envoyer des emails aux couleurs de la banque avec un lien redirigeant vers une fausse page. Les malfaiteurs jouent donc sur le caractère officiel et sérieux des banques pour approcher leur victime. A moins d’être expert en digital, il n’est pas aisé de voir faire la différence et d’y échapper.

Comment faire une demande de rachat de crédit sécurisée ?

Afin de prémunir de telles actions malveillantes, les banques classiques ou en ligne informent régulièrement leurs usagers sur leur site internet. Parmi les premiers conseils à suivre pour éviter une telle déconvenue, il faut garder en tête qu’à aucun moment les banques ne vont demander d’informations confidentielles par mail. Si cela est le cas, il faut signaler l’expéditeur du message sur la plateforme du gouvernement chargée de surveiller signal-spam.fr

Les banques en ligne ne sont pas les seules victimes de ce genre d’usurpation. Les autres acteurs des opérations bancaires font également les frais de ces actions malveillantes, par exemple le secteur du rachat de crédit. C’est pour cela qu’il faut rester vigilant lors d’une demande de rachat de crédit. Sur Solutis.fr, les données demandées servent uniquement à faire le point sur la situation des emprunteurs. Toutes les données sont sécurisées. A aucun moment, les coordonnées bancaires ou un virement ne sont demandés. Si un acteur du rachat de crédit demande de telles informations, mieux vaut faire demi-tour.

Enfin, pour connaitre les sites douteux ou malveillants qui proposent des solutions de financements, il est possible de consulter la liste noire dressée par l’ACPR, le gendarme des activités bancaires.


Dernières actualités Banque
Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus Banque en ligne : 44 % des clients osent la domiciliation des revenus 11/10/2019 - Les Français font de plus en plus confiance à leur banque sur internet. La preuve, ils sont 44 % à percevoir leurs revenus...
Frais bancaires, vers une légère hausse en 2020 ? Frais bancaires, vers une légère hausse en 2020 ? 08/10/2019 - Les frais de tenue de compte en banque ne devraient pas augmenter en 2020, à l’instar de l’année écoulée. Mais certaines...
Banque en ligne : attention aux faux sites internet Banque en ligne : attention aux faux sites internet 25/09/2019 - Le succès des banques en ligne encourage les hackers à mettre en place des stratagèmes pour tromper les internautes. Voici...
Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés Banque privée : des dépôts de particuliers seront taxés 18/09/2019 - A partir du 1er octobre, un établissement bancaire privé va taxer les dépôts de ses clients supérieurs à un million...
Les espèces ont toujours cours en 2019 Les espèces ont toujours cours en 2019 16/09/2019 - Les pièces et les billets ne sont pas prêts de disparaître, même si le portefeuille a de plus en plus tendance à se...