Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence

Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence

Favorisée par l’amendement Bourquin, la délégation d’assurance emprunteur semble de plus en plus séduire les emprunteurs qui n’hésitent plus à faire jouer la concurrence pour choisir l’offre la mieux adaptée à leur profil. Cependant, est-ce que tout le monde a intérêt à renégocier son contrat d’assurance emprunteur ?

Assurance crédit : les banques détiennent toujours la plus grande partie du marché

Les différentes législations qui se sont succédées ces dernières années permettent désormais aux emprunteurs de souscrire une assurance emprunteur autre que celle proposée par la banque prêteuse. La loi en vigueur autorise même les emprunteurs à changer tous les ans le contrat d’assurance emprunteur de leur prêt sous certaines conditions.

Ainsi, de la loi Lagarde de 2010 à l’amendement Bourquin entré en vigueur en février 2017, les différentes législations ont considérablement renforcé la concurrence entre les banques et les compagnies d’assurance. Toutefois, le marché de cette couverture reste principalement dominé par les établissements bancaires avec leurs contrats groupés proposés systématiquement lors de la souscription d’un prêt à l’habitat ou d’un rachat de crédit immobilier.

Selon certaines études, les banques détiennent toujours 85 % du marché de l’assurance emprunteur. Une tendance qui est, toutefois, en train de changer. En fait, même si les prêteurs se sont adaptés avec des contrats groupés moins chers ou avec leurs propres contrats délégués, les assureurs externes compteraient pour 30 % des nouvelles souscriptions ces derniers mois.

Il faut savoir qu’avec la médiatisation de l’amendement Bourquin et la communication très commerciale des compagnies d’assurance, les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence pour choisir le contrat d’assurance emprunteur le mieux adapté à leur profil et à leurs besoins.

Tout le monde doit-il renégocier son contrat d’assurance ?

Dans le contexte actuel caractérisé par le crédit très bon marché, les emprunteurs peuvent changer tous les ans l’assurance de leur financement à l’habitat. Avec jusqu’à 30 % du coût total d’un crédit immobilier, l’assurance emprunteur peut peser très lourd.

En faisant jouer la concurrence, l’emprunteur peut réaliser de gains substantiels de plusieurs milliers d’euros sur le coût global de son prêt à l’habitat. Cependant, si tous les contrats d’assurance sont résiliables annuellement quels que leur âge et leur durée, tous les emprunteurs doivent-ils renégocier leur assurance initiale ?

A savoir que la délégation d’assurance est judicieuse principalement pour certains profils emprunteurs, il s’agit des moins de 45 ans en bonne santé, des non-fumeurs et ceux qui ne pratiquent pas de sport jugés dangereux. Certains emprunteurs de plus de 50 ans peuvent réaliser de gains substantiels en substituant leur assurance emprunteur par une offre dédiée auprès d’une compagnie spécialisée.

Enfin, la délégation d’assurance emprunteur peut être attractive pour les assurés atteints de certaines pathologies quelques années auparavant. Désormais, ces derniers peuvent bénéficier du droit à l’oubli et obtenir un taux attractif.

Néanmoins, la délégation d’assurance n’est pas avantageuse financièrement pour les assurés tombés malades après la signature de leur contrat de prêt, pour ceux qui pratiquent une activité jugée dangereuse après avoir obtenu leur crédit à l’habitat.


Dernières actualités Assurance
L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt 07/10/2018 - Le gendarme des activités bancaires rappelle que la délégation d’assurance est...
Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? 21/09/2018 - Le ministère des Finances envisage de taxer l’ensemble des garanties d’un contrat...
Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? 23/08/2018 - La part de délégation d’assurance n’a pas évolué entre 2016 et 2017, l’année...
Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation 15/08/2018 - La résiliation annuelle adoptée en 2017 devait permettre à des milliers d’emprunteurs...
Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence 09/08/2018 - Favorisée par l’amendement Bourquin, la délégation d’assurance emprunteur...