Assurance de prêt : les banques conservent le monopole

Assurance de prêt : les banques conservent le monopole

Dans la majeure partie des dossiers, les crédits immobiliers restent attachés à une assurance de groupe de l’établissement prêteur. La délégation d’assurance ne représente que 15 % des contrats.

La résiliation annuelle va-t-elle changer la donne ?

L’assurance emprunteur a évolué en mars dernier avec l’adoption par les parlementaires de la résiliation annuelle de l’assurance de prêt. Cette avancée permet aux emprunteurs de trouver un meilleur contrat d’assurance de prêt. Pour l’instant, seul les nouveaux crédits signés depuis mars 2017 sont concernés. Les contrats d’assurance antérieurs à cette date pourront, eux, être résiliés à partir du 1er janvier 2018. Ainsi à chaque date d’anniversaire de leur contrat d’assurance de prêt immobilier, les ménages emprunteurs auront l’occasion de renégocier leur contrat.

Toutefois, à l’instar de la délégation d’assurance introduite par la loi Lagarde et son extension à 12 mois par la loi Hamon, la résiliation annuelle d’un contrat pourra se faire si les conditions de couvertures de la nouvelle assurance sont au moins équivalentes aux anciennes.

La délégation d’assurance ne dépasse jamais 15 % des dossiers de crédit

Le changement d’assurance peut être intéressant pour les emprunteurs à l’heure où les banques ont un quasi-monopole sur l’assurance de prêt. En effet, selon les chiffres de la Fédération française de l’assurance, la délégation d’assurance n’a pesé que dans 15 % des emprunts immobiliers en 2016. Soit 85 % de contrats signés avec les assurances de groupe c’est-à-dire celles proposées par les banques. Pour l’emprunteur, le contrat d’assurance groupée n’est pas toujours à son avantage d’un point de vue budgétaire. Elles sont en moyennes plus élevées que les offres émises par les nouveaux acteurs de l’assurance emprunteur.

Avec 85 % en 2016 et 2015, la part des contrats de groupe retrouve le même niveau qu’en 2007. Entre temps les chiffres ont évolué sans jamais dépasser le plafond des 15 %. Avec les nouvelles modalités facilitant le changement d’assurance, les compagnies espèrent bien franchir ce plafond de verre.


Dernières actualités Assurance
L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt L’ACPR veille à la bonne concurrence sur le marché de l’assurance de prêt 07/10/2018 - Le gendarme des activités bancaires rappelle que la délégation d’assurance est...
Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? Assurance emprunteur : vers une augmentation des mensualités ? 21/09/2018 - Le ministère des Finances envisage de taxer l’ensemble des garanties d’un contrat...
Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? Assurance de prêt : les Français boudent-ils la résiliation annuelle ? 23/08/2018 - La part de délégation d’assurance n’a pas évolué entre 2016 et 2017, l’année...
Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation Changement d’assurance, peu d’engouement pour la résiliation 15/08/2018 - La résiliation annuelle adoptée en 2017 devait permettre à des milliers d’emprunteurs...
Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence Assurance emprunteur : les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence 09/08/2018 - Favorisée par l’amendement Bourquin, la délégation d’assurance emprunteur...