55% des salariés du privé insatisfaits de leur revenu

55% des salariés du privé insatisfaits de leur revenu

Une majorité des employés français sont insatisfaits de leur salaire et ont besoin de gagner plus pour combler leur train de vie.

Des inégalités dans les évolutions de revenu

Combien gagne un salarié français en moyenne ? C’est une question à laquelle l’INSEE s’est attelée à répondre au travers d’une étude qui se penche sur les revenus perçus en 2016 par les salariés issus exclusivement du secteur privé. D’après l’organisme de statistiques, le salaire moyen mensuel gagné est de 2 238 euros nets tandis que plus de 1 789 euros nets par mois sont gagnés par la moitié des travailleurs.

Pour les évolutions salariales, la dernière décennie démontre un écart important en fonction du niveau de revenu. Concrètement, les personnes touchant les salaires les plus élevés ont bénéficié d’une augmentation de 5% depuis 2008 contre 2,3% pour les revenus les plus modestes. Une tendance qui renforce les inégalités entre les salariés au sein du secteur privé où 10% des rémunérations les plus faibles se situent en dessous des 1 189 euros nets par mois alors que 10% des rémunérations les plus hautes sont au-dessus de 3 576 euros nets.

Les hauts salaires sont les plus mécontents

Aussi, il semble qu’une partie des salariés émettent des signes d’insatisfaction vis-à-vis de la rémunération qu’ils perçoivent. Effectivement, 55% d’entre eux pensent qu’ils gagnent trop peu selon un sondage réalisé par l’Institut français d’opinion publique (IFOP). Parmi cette tranche, 38% des salariés se disent « pas vraiment satisfaits » alors que les 17% restant ne sont « pas du tout satisfaits » du salaire gagné. S’il est d’avis de penser à ce que ce soit les bas salaires qui éprouvent de l’insatisfaction, les travailleurs gagnant entre 1 000 et 1 499 euros nets par mois sont majoritairement satisfaits comme en témoignent 67% des ouvriers notamment. Le mécontentement est curieusement identifiable chez 78% des personnes qui gagnent plus de 3 000 euros nets par mois.

Globalement, la population estime qu’une augmentation moyenne de 519,6 euros serait suffisante pour obtenir un niveau de vie « pleinement satisfaisant ». Cette demande prouve que les Français veulent gagner plus pour concrétiser leurs différents projets de vie. Un besoin de financement est donc nécessaire pour compenser cette rémunération qu’ils jugent trop basse et le rachat de crédit est en mesure de financer de nouveaux projets. Il s’agit d’une opération bancaire dont la finalité est de regrouper tous les prêts d’un foyer tout en offrant la possibilité d’emprunter un nouveau crédit. L’avantage est que le regroupement des crédits formule une seule mensualité de prêt pouvant être réduite de 60% en allongeant la durée de remboursement.


Dernières actualités Consommation
Le parc automobile français en recul Le parc automobile français en recul 09/09/2019 - Malgré des solutions de financement auto faciles à mettre en place, le parce automobile...
Les Français n’hésitent pas à emprunter en 2019 Les Français n’hésitent pas à emprunter en 2019 04/09/2019 - Crédit immobilier ou prêt à la consommation, les particuliers ont toujours recours...
Consommation : Ce qui change en septembre 2019 Consommation : Ce qui change en septembre 2019 02/09/2019 - Le début du mois est propice aux changements. Achat d’auto, facture de gaz et...
Banque, prime à la conversion … Ce qui change à partir du 1er août 2019 Banque, prime à la conversion … Ce qui change à partir du 1er août 2019 01/08/2019 - Ce mois-ci, des changements sont à prévoir pour le pouvoir d’achat des Fran
Est-il possible d’acheter une voiture sans apport ? Est-il possible d’acheter une voiture sans apport ? 31/07/2019 - Quand il s’agit de lancer un projet auto, l’apport est un élément qui peut...