TVA : ce qui va changer au 1er janvier 2014

Pour financer en partie le crédit d’impôt compétitivité et d’autres avantages accordés aux entreprises, les autorités ont décidé d’augmenter les principales TVA. Voici l’essentiel de ce qui va changer au 1er janvier 2014.

Consommation : nouveaux taux de TVA pour 2014

Comme à l’accoutumé, le 1er  janvier est synonyme de changement des taux de la TVA, les Français vont devoir se familiariser avec les nouvelles TVA.

En fait pour financer les avantages accordés aux entreprises particulièrement le crédit d’impôt compétitivité (CICE), les Français vont payer plusieurs milliards d’euros de plus en 2014.

Au 1er janvier 2014, les principaux taux de la TVA vont augmenter sensiblement, le taux normal qui concerne la plupart des biens et services, va passer de 19,6 à 20 %, cette hausse va rapporter à l’Etat près de 3 milliards d’euros.

Aujourd’hui à 7 %, le taux dit intermédiaire qui concerne entre autre les travaux de rénovation, la restauration ou encore le transport des voyageurs passera à 10 %.

En revanche, le taux concernant les produits de première nécessité (alimentation, gaz, électricité …) sera maintenu à 5,5 %.

Par ailleurs, certains secteurs vont bénéficier de dérogations exceptionnelles, la TVA sur les travaux des rénovations des logements sociaux qui devait passer de 7 à 10 %, sera finalement réduite à 5,5 % comme la TVA sur les tickets de cinéma. Il en est de même pour la construction intermédiaire qui passe de 20 à 10 % au 1er janvier 2014.

La hausse de la TVA sera-t-elle répercutée dans les prix des biens et services ?

Le gouvernement a décidé de relever le taux de la TVA normale de 19,6 à 20 %, cette hausse de 0,4 point va rapporter plusieurs milliards d’euros à l’Etat.

La question que se posent les Français, est de savoir si cette évolution des taux sera répercutée dans les prix des biens et services.

Cette question divise politiques et observateurs, quand certains pensent que les entreprises doivent montrer un engagement civique aux côtés des ménages dans les moments de crise, d’autres préfèrent mettre en garde les ménages sur une éventuelle hausse des prix puisque les marges seront moins importantes.

A titre d’exemple, dans la téléphonie, presque tous les opérateurs prévoient de répercuter la hausse de la TVA dans les prix.

Avec la hausse des taux intermédiaires qui passe de 7 à 10 %, les prix des transports coûteront également plus cher.

Nouveaux taux de la TVA : comment y faire face ?

La contestation des différents acteurs dans presque tous les secteurs depuis près d’un an n’aura aucune influence, les principaux taux de la TVA vont bel et bien augmenter au 1er janvier 2014.

Comme dans le transport et dans la téléphonie, il va falloir combler ce manque de à gagner. Conséquence, la facture sera salée pour la plupart des biens et services.

En résumé, si le premier janvier est synonyme de baisse de charges pour le patronat, il est caractérisé par l’augmentation des prix pour les ménages.

Dans le contexte économique actuel, où les salaires stagnent depuis plusieurs années, pour supporter les dépenses imprévues ou superflues, le regroupement de crédit peut être une des meilleures solutions pour les foyers endettées sur un ou plusieurs prêts.


Simulateur rachat de crédit