Regroupement de crédits : les prêteurs baissent encore leurs taux

Les professionnels de crédit ont tour à tour publié leurs baromètres. Ces derniers font état d’une nouvelle baisse généralisée des taux d’intérêt ces dernières semaines. Une nouvelle opportunité pour optimiser son projet de crédit immobilier ou de regroupement de crédits immobiliers. 

Taux d’intérêt : un nouveau plancher

Les intermédiaires bancaires, les banques, les compagnies d’assurance… l’ensemble des acteurs du crédit immobilier ont un même constat ; les taux d’intérêt poursuivent leur tendance baissière.

Tous les baromètres ont constaté que les taux accordés aux particuliers ont continué à baisser dans le courant du mois de février. Ainsi les taux moyens ont enregistré des baisses comprises entre 0,10 % et 0,20 % selon les durées de remboursement.

Selon le résultat de ces différents baromètres, les plus forts reculs sont logiquement sur les 15 ans et 20 ans avec des moyennes inférieures de près de 0,20 point de base par rapport au mois de janvier.

Ainsi, le taux moyen sur une durée de 15 ans s’établit à 2,17 %. Il est de 2,47 % sur 20 ans et environ 2,74 % sur 25 ans, soit un nouveau plancher.

Par ailleurs, si cette tendance baissière des taux a eu pour conséquence d’enfoncer davantage les plus bas historiques déjà constatés les mois précédents, elle profite aussi à toutes les catégories d’emprunteurs et non pas uniquement aux seuls acquéreurs de biens immobiliers.

La hausse de rachat de crédit immobilier impacte les primo-accédants

Selon les derniers baromètres, la baisse continue des taux d’intérêt ne profite pas assez aux primo-accédants les plus friands. Depuis le début de l’année, la part de ce profil emprunteur a fortement baissé.

A ce jour, il ne représente que 25 % des dossiers de financement contre 35 % en 2014. Pour certains observateurs, cela est lié à la forte augmentation des demandes de regroupement de crédits immobiliers qui constituent aujourd’hui plus de 40 % des dossiers de crédits dans certains grands réseaux contre à peine 25 % en 2014.

A savoir que cette opération bancaire permet de regrouper en un seul prêt plusieurs crédits de différentes natures (crédits immobiliers, crédits à la consommation, prêts conventionnés…).

Le principe consiste à souscrire un nouveau crédit aux conditions actuelles de financement afin de rembourser par anticipation la totalité ou une partie des encours.

Ainsi, le montant des échéances de ce nouvel emprunt est calculé en fonction de la situation financière de l’emprunteur, de sa capacité réelle de remboursement et de ses potentiels projets.

Les Français optent pour le rachat de crédits

Dans le marché actuel du crédit immobilier, caractérisé par la volonté des banques de prêter et par des taux d’intérêt presque gratuits, force est de remarquer que les projets immobiliers ne décollent pas.

Les Français préfèrent plutôt profiter des conditions actuelles de crédit pour optimiser leurs encours. Pour cela, ils optent massivement pour le regroupement de crédits.

En fait, il est certain que dans le contexte actuel, avec le risque de déflation, avec un taux de chômage élevé et 90 % des embauches précaires (CDD, intérim), beaucoup privilégient de diminuer les charges de remboursement plutôt qu’accumuler plusieurs crédits.

Ainsi, les Français choisissent le regroupement de prêts pour réadapter leurs charges de remboursement et pour réorganiser leurs finances.


Simulateur rachat de crédit