Le regroupement de crédits a poursuivi sa hausse en 2014

Selon les nouvelles publications de l’observatoire crédit logement /CSA, les emprunteurs ont opté massivement pour le regroupement de crédit (immobilier, consommation) en 2014.

Succès du rachat de crédit en 2014

Si la baisse continue des taux d’intérêt a rendu solvable bon nombre de foyers, les futurs emprunteurs ne sont pas les seuls à avoir tiré profit des conditions avantageuses de prêt.

De nombreux tenants d’un ou de plusieurs crédits (immobilier, consommation, découvert bancaire…) en cours ont en effet opté pour le rachat de crédit.

En tout cas, l’engouement pour cette opération bancaire ne s’est pas affaiblit en 2014 selon l’observatoire de crédit logement /CSA qui a dévoilé son bilan annuel pour l’exercice 2014.

En fait, si ce bilan annuel est longuement basé sur la tendance baissière des taux qui a su créer la surprise en se prolongeant mois après mois malgré certaines prévisions pessimistes, il est revenu également sur le succès des opérations de regroupement de crédits.

A en croire l’observateur, sur l’ensemble de l’année écoulée, environ 3 dossiers sur 10 contenaient un projet de rachat de crédit. Dans certains grands réseaux bancaires, cette opération bancaire représente même plus de 50 % des dossiers traités.

Regroupement de crédit : quelques raisons du succès

Certes, la baisse continue des taux et les conditions actuelles de crédit semblent être les principales raisons de l’explosion du regroupement de crédit, mais ce n’est peut-être pas les seules.

En fait, même si l’écart entre le taux moyen des crédits proposés à ce jour et celui des prêts accordés au cours de ces dernières années est très important (environ 1,8 point de base), force est de remarquer qu’il ne s’agit pas d’une situation inédite, bien au contraire.

Si on observe de près les statistiques de ces dernières années, on remarque que cet écart était aussi significatif, notamment en 2005 ou en 1995, pourtant aucune hausse des opérations de rachat de crédit n’avait été constatée.

Ainsi pour certains économistes, les raisons de ce succès doit être recherchées ailleurs et plus particulièrement du côté de la communication autour de cette opération bancaire.

De plus, deux autres facteurs peuvent aussi expliquer les raisons du succès du rachat de crédit. D’un côté, la professionnalisation des intermédiaires bancaires et de l’autre, le comportement des emprunteurs qui sont devenus très calculateurs.

Regroupement de crédit : les banques continuent à prêter

Aujourd’hui, les emprunteurs ont coutume de dire qu’il est relativement difficile d’obtenir un financement de regroupement de crédit.

S’il est vrai qu’un prêteur se montrera extrêmement attentif sur le profil emprunteur (capacité de remboursement, situation financière et professionnelle stable, taux d’endettement raisonnable…), cela ne signifie pas pour autant qu’il rechigne à financer des projets de rachat de crédit.

Si l’on en croit aux statistiques de la banque de France, la production de crédits progresse chaque année. Toutefois, bon nombre des nouveaux crédits comptabilisés pas les prêteurs ne sont en réalité que des opérations de regroupement de crédit.

Autrement dit, les banques continuent à financer des projets de regroupement de crédits sous conditions d’éligibilité.


Simulateur rachat de crédit