Regroupement de crédits : de nouvelles cibles

Associé généralement aux emprunteurs en situation financière précaire, le regroupement de crédit s’intéresse désormais de plus en plus à de nouvelles cibles  les profils emprunteurs moins risqués.

Rachat de crédit : une nouvelle clientèle ?

Le regroupement de prêts, une opération bancaire qui consiste à rassembler plusieurs emprunts en cours (consommation, immobilier) en un seul afin de mettre en place une nouvelle mensualité allégée est resté longtemps associé aux emprunteurs à risque, mal-endettés voir surendettés.

Cependant, depuis la vague de 2013, les spécialistes du rachat de crédit (banque et établissement de crédits) durcissent leurs conditions de financement et mettent en place des nouvelles offres pour les profils emprunteurs rassurants (fonctionnaire, CDI, professionnel libéral ou encore déjà propriétaire).

En fait, cette tendance a débuté en 2013 où les taux des prêts immobiliers étaient très attractifs, ce qui a favorisé les opérations « opportunistes » de rachat de crédit immobilier. Conduisant ainsi des milliers d’emprunteurs solvables, en situation financière stable et déjà propriétaires à alimenter le marché du rachat de crédit.

Regroupement de crédit : des nouvelles motivations

La hausse des opérations de rachat de crédit pour une clientèle moins risquée est marquée par des motivations plus profondes des acteurs du rachat de crédit.

D’abord, les intermédiaires bancaires qui représentent aujourd’hui 30 % des opérations de rachat de crédit pourraient obtenir 50 % des parts de marché en 2020 selon l’Observatoire du groupe  Jasmin.

Les conditions de financement se sont endurcies et les intermédiaires en opérations de banque doivent améliorer constamment la qualité de leurs dossiers pour les séduire.

Ensuite, les banques traditionnelles semblent changer de stratégie commerciale, elles privilégient désormais une logique de fidélisation de leurs clients existants, quitte à faire des gros efforts au niveau des taux dans le cadre d’un « rachat de crédit interne ». Mais, elles ne cherchent pas à gagner des parts de marché.

Enfin, les banques spécialisées dans le regroupement de crédit comme Sygma ou Creatis, elles même filiales des réseaux bancaires importants, continuent à proposer directement ou par l’intermédiation d’une société des offres de regroupement de crédit adaptée aux emprunteurs plus fragiles selon Jasmin.


Simulateur rachat de crédit