Le regroupement de crédit comme une solution de gestion de budget

Selon une récente étude publiée par l’Observatoire de crédits de BNP Paribas Personal Finance, l’image que les Français ont du regroupement de crédit a clairement évolué. Ils le considèrent désormais comme une « solution de gestion de budget ».

L’image du regroupement de crédit s’améliore progressivement

Alléger le montant de sa mensualité en rallongeant la durée de remboursement de son crédit, tel est l’un des principaux objectifs du regroupement de crédit, une opération bancaire trop facilement associée aux emprunteurs en situation financière précaire et au surendettement.

Cependant, depuis quelques années, l’image de cette opération financière tend à s’améliorer. C’est ce que confirme l’étude réalisée par l’Observatoire de crédits de BNP Paribas Personal Finance selon laquelle, le regroupement de crédit est connu par 80 % des Français.

L’étude montre également que 50 % des personnes interrogées considèrent désormais le regroupement de crédit comme un outil de gestion de budget.

Dans le détail, les seniors (retraités et pré-retraites) sont près de 30 % à avoir une très bonne opinion sur le regroupement de crédit. Pour les jeunes, seuls 10 % ont une opinion très favorable.

Selon l’Observatoire, cet écart est expliqué par l’expérience que les seniors ont acquise dans la gestion de leurs budgets.

Par ailleurs, si 42 % des personnes interrogées pensent que cette opération bancaire peut être utile pour simplifier la gestion de son budget, près de 3 sur 4 estiment que le regroupement de prêts concerne principalement les tenants de plusieurs crédits en cours.

Les Français limitent le recours au crédit

Selon l’analyse de la filiale de BNP Paribas, en 2014, les demandes de crédits ont été moins fréquentes qu’en 2013.

Dans cette conjoncture socioéconomique caractérisée par la morosité et l’incertitude, les Français limitent leurs dépenses et le recours aux crédits (consommation, immobilier). Ainsi, le nombre de prêts détenus est passé de 59 % en 2013 à 50 % en 2014.

Dans le détail, les personnes interrogées sont plus de 28 % à avoir un seul crédit en cours en 2014, elles étaient 33 % en 2013.

L’étude montre aussi que seulement 14 % des emprunteurs déclarent avoir au moins deux crédits en cours contre 17 % l’année dernière. A savoir aussi que la part de crédit renouvelable est restée identique à celle de l’année dernière, à savoir 7 %.

Par ailleurs, la part des banques traditionnelles dans la distribution de crédit a augmenté en 2014 au détriment des grands magasins et super marché.


Simulateur rachat de crédit