Rachat de crédit immobilier : des taux bas jusqu’à la fin de l’année

Acquisition immobilière, regroupement de crédits immobiliers ou renégociation de prêt…, les financements immobiliers vont rester très attractifs jusqu’à la fin de l’année estiment les spécialistes.

Taux d’intérêt immobiliers : vers une stabilisation

Les niveaux des taux d’intérêt des crédits à l’habitat  ne devraient guère évoluer à la hausse d’ici la fin de l’année 2015 selon les observateurs qui estiment qu’ils vont stagner sur les trois prochains mois, avant de commencer une potentielle remontée au dernier trimestre.

La tendance sera à la stabilisation, autrement dit, les taux d’intérêt devraient être très attractifs tout au long de l’année 2015.

En fait, même si la légère hausse de ces dernières semaines sur le marché obligatoire du taux des OAT 10 ans de la France a suscité quelques inquiétudes, il faut reconnaître que les rares remontées observées ces derniers jours relèvent des politiques commerciales des banques et des établissements prêteurs.

A savoir que la capacité d’autofinancement importante dont disposent les banques et les établissements bancaires Français ne leur permet pas de répercuter directement une  remontée de taux quand elle se produit sur le marché des obligations assimilables du trésor.

Une hausse à la fin de l’année ?

Affichant des niveaux très compétitifs depuis plusieurs mois, les prêts immobiliers pourraient de nouveau augmenter en fin d’année selon les banques et les courtiers. De ce fait, c’est peut-être la bonne période de faire encore de bonnes affaires.

Le frémissement d’une possible hausse aura donc été de courte durée, la plupart des acteurs du financement immobilier assurent que les niveaux des taux resteront bas au moins jusqu’à la fin de l’année 2015.

Ainsi, contracter un prêt immobilier, renégocier son financement à l’habitat en cours ou le faire racheter dans les conditions actuelles reste intéressant.

Selon les derniers baromètres, les taux restent très bas en ce début de mois de juin, certains réseaux bancaires affichent même des niveaux exceptionnels.

A ce jour, il est possible d’obtenir un crédit à l’habitat sur une durée de remboursement de 20 ans entre 1,74 % et 2,25 % en fonction des banques ou des établissements de crédit.