Rachat de crédit et capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt est l’un des principaux critères de financement de crédit (immobilier ou consommation). Quel est son principe ? Comment est-elle calculée ? Voici les éléments de réponse.

Capacité d’emprunt : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la capacité d’emprunt est le montant de crédit qu’un emprunteur peut obtenir en fonction de sa capacité réelle de remboursement. L’évaluation de ce montant est directement en fonction de la situation financière de l’emprunteur au moment où il réalise sa demande de crédit ou de rachat de crédit.

Pour déterminer la capacité d’emprunt, les organismes prêteurs prennent en compte deux paramètres principaux : le taux d’endettement et le reste à vivre.

Le premier « le taux d’endettement » est le pourcentage des charges (stables et récurrentes) du foyer par rapport à ses revenus (pérennes et récurrents).

Le second, le reste à vivre qui est l’indicateur clé du niveau de vie du foyer. Il correspond à la somme qu’il reste à un ménage pour vivre, une fois les charges obligatoires réglées.

La capacité d’emprunt dans le rachat de crédits

Dans le cadre d’un regroupement de crédit, la capacité d’emprunt correspond à la part du revenu qui sera consacré aux remboursements du nouveau prêt (immobilier ou consommation).

En général, ce pourcentage total des crédits ne doit pas dépasser les 33 % des revenus nets du foyer. Il ne s’agit pas d’un pourcentage réglementaire, mais les organismes du rachat de crédit considèrent qu’au-delà, il y a risque de mal-endettement voire de surendettement.

Par ailleurs, le rachat de crédit nécessite une étude approfondie sur le profil emprunteur du demandeur, ce qui permet d’évaluer le reste à vivre et le quotient familial. C’est ce qu’on appelle le « scoring ». 

En fonction de cette étude, la capacité d’emprunt pourrait être modulable à la hausse ou à la baisse. Ainsi certaines banques peuvent accepter un taux d’endettement jusqu’à 50 % des revenus du foyer.

Mais, à l’inverse, certaines demandes de financement peuvent être refusées même avec un taux d’endettement inférieur à 30 % surtout, si les revenus sont moins réguliers ou plus modestes

Taux d’endettement : la formule

La capacité d’emprunt détermine le montant maximum qu’une société de crédit ou de rachat de crédit peut accorder à un emprunteur.

Par ailleurs, les organismes financiers privilégient bien souvent (sans règlementation) un taux d’endettement qui correspond au tiers des revenus nets.

La formule du taux d’endettement est la suivante : (charge de remboursement) x 100/ (revenus nets du foyer).

Les charges de remboursement comprennent l’ensemble des mensualités des crédits en cours. Pour le rachat de crédit, il s’agira du montant de la nouvelle mensualité.

Les revenus nets du foyer sont les revenus certains et réguliers de l’emprunteur (salaires, aides sociales, allocations…).


Simulateur rachat de crédit