Rachat de crédit et baisse des taux de la BCE

La décision de la banque centrale Européenne (BCE) d’abaisser son principal taux directeur à 0,05 % ne donne pas seulement du pouvoir d’achat aux ménages souhaitant acheter un logement, elle rend aussi le regroupement de crédit immobilier intéressant.

Taux immobilier : bientôt le seuil de 2,5 %

Les ménages souhaitant acheter un bien immobilier peuvent pousser un « ouf » de soulagement, la banque centrale Européenne a annoncé qu’elle va abaisser ses principaux taux.

Autrement dit, l’institution de Francfort va prêter de l’argent presque gratuitement aux établissements prêteurs. Conséquence, ces derniers peuvent continuer à prêter aux ménages à des taux très compétitifs.

Selon l’Observatoire Crédit Logement, le taux moyen « immobilier » s’était établi en août à 2,68 %, cette tendance baissière qui dure depuis plusieurs mois est exceptionnelle et inédite depuis les années 1940.

Selon plusieurs observateurs, cette tendance est loin d’être finie, le seuil des 2,5 % devrait être franchi dans les jours ou semaines à venir.

Les taux bas favorisent la production des crédits

Les taux des crédits immobiliers vont certainement baisser dans les prochains jours. D’abord, parce que le coût de l’argent prêté aux établissements de crédits et aux banques n’a jamais été aussi bas.

Ensuite, parce que les organismes prêteurs se livrent à une concurrence inédite et acharnée pour prêter aux ménages. Selon Eurostat, la France se classe désormais 3ème en Europe pour l’encours des crédits « immobilier et à la consommation » accordés aux particuliers, avec plus de 800 milliards d’euros empruntés.

Certes, certains (emprunteur et associations de consommateurs) pensent que les banques ont durcis leurs critères d’octroi, mais à regarder de près les statistiques, on remarque rapidement que la production des crédits a augmenté de plus de 4 % en 2013 et continue de progresser rapidement cette année.

Mais, les statistiques peuvent être trompeuses puisqu’une grande partie des nouveaux crédits enregistrés par les établissements de crédit sont en fait des regroupements de crédits. En fait, à chaque fois qu’un emprunteur opte pour le regroupement de crédits, l’établissement de crédit considère qu’il s’agit d’un nouveau prêt. Et aujourd’hui, le poids du rachat de crédit dans la production des crédits s’envole.


Simulateur rachat de crédit