Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Le prêt immobilier tire la production des crédits vers le haut


Selon le baromètre mensuel de la banque de France, la production du crédit immobilier a progressé de 3,2 % sur un an, tirant vers le haut l’encours des crédits accordés aux particuliers.

Prêt immobilier : fer de lance de la production des crédits aux particuliers

La baisse des taux d’intérêt et l’assouplissement des critères d’octroi ont permis d’augmenter la production des financements immobiliers. Cette hausse a permis à son tour à l’encours des prêts accordés aux particuliers de progresser.

Selon les statistiques du mois d’avril publiées par la banque de France, la production des prêts accordés aux particuliers a augmenté de 3,2 % par rapport à la même période de l’année 2014.

Cette progression tient principalement aux bons chiffres des crédits immobiliers accordés aux particuliers (+3,1 en avril après + 3,0 en mars)puisque celle des crédits à la consommation n’a progressé que de 1,4 % en avril après 1,8 % un mois plutôt.

Dans les détails, la production de nouveaux financements à l’habitat a atteint 15,2 milliards d’euro en avril, soit un plus haut niveau depuis janvier 2011 selon la banque de France.

Pour les prêts à la consommation, la tendance reste la même, la production a aussi enregistré un plus haut niveau depuis 2010 avec une hausse à 4,1 milliards d’euros en avril.

Au total, les encours des financements (immobilier, consommation) accordés aux particuliers s’élevaient à 1 027,4 milliards d’euros fin avril selon la banque de France, contre 1 001,1 milliards d’euros par rapport à avril 2014.

Par ailleurs, le flux net de la production de nouveaux financements en tenant compte des renégociations et des rachats de crédits immobiliers est nettement positif de 3,3 milliards d’euros après près de 5 milliards en mars.

La renégociation ou le rachat de crédit immobilier valent-ils toujours le coup ?

Dans le contexte actuel caractérisé par des taux d’intérêt très compétitifs et globalement favorables aux emprunteurs, la tentation est de plus en plus grande de renégocier le montant restant dû de son prêt à l’habitat ou le faire racheter par une autre banque.

Certes cette opération bancaire peut prendre du temps et nécessiter un projet solide, mais le jeu vaut vraiment la chandelle.

Comme la plupart des cas, cette opération bancaire est réalisée dans un autre établissement spécialisé en rachat de crédit, il faut constituer un nouveau dossier de financement dans lequel doivent figurer des éléments nécessaires au financement du projet.

Les documents demandés sont entre autres les dernières fiches de paie, les derniers avis d’imposition, le tableau d’amortissement des prêts en cours ou encore l’estimation de la valeur du bien immobilier…

Il y a encore une vraie opportunité à opter pour cette opération bancaire. A ce jour, un financement immobilier sur 20 ans est proposé avec un taux moyen de 2,3 % alors qu’en 2012, il se négociait à 3,5 %, voir plus.

Avant 2014, il fallait observer un écart de taux d’au moins un point de base pour que la renégociation de crédit soit intéressante. Aujourd’hui, un différentiel de seulement 0,7 point peut suffire si l’emprunteur rembourse encore un emprunt récent. 

/images/pages/redacteurs/Gueladjo.jpg

À propos de Gueladjo Toure

Responsable Webmarketing - Gueladjo est webmarketer, c'est avant tout un spécialiste des sujets très techniques en rapport avec l'économie, la finance et le crédit.