Paiement sans contact : pratique, mais pas sans risque

Le paiement sans contact s’installe doucement, mais sûrement dans le quotidien des Français.  Quels sont les supports utilisés ? Quels sont ses atouts ? Quels risques pour les Français ? Voici quelques éléments de réponse.

Paiement sans contact : qu’est-ce que c’est ? Quels sont les supports adaptés ?

Par définition, le paiement sans contact ou le paiement sans code est une technologie permettant d’effectuer une transaction entre une puce et un terminal de paiement distant de quelques centimètres.

Ce type de paiement utilise la technologie du NFC (Near Field Communication) qui permet d’établir une communication sans-fil à courte portée entre différents supports.

De la carte bancaire au Smartphone en passant par un simple porte clé, le paiement sans contact est adaptable à une multitude de supports. Voici comment ça fonctionne.

Avec une carte (carte bancaire, porte clé, carte d’abonnement de transport…), il suffit de la poser sur l’écran du terminal, la transaction est effectuée en quelques secondes sans composer son code.

Le mobile (Smartphone ou tablette) peut également devenir un moyen de paiement grâce à une application bancaire dédiée, ensuite il suffit de passer son mobile sur le terminal de paiement et le tour est joué.

Paiement sans contact : un moyen de paiement simple et pratique

Selon les prévisions, 2014 sera une année décisive pour le paiement sans contact. Le nombre de ce type de paiement a explosé au dernier trimestre 2013.

Face à cette donne, les commerçants, artisans et même la grande distribution accélèrent les passages aux caisses de ce nouveau moyen de paiement.

A ce jour, une carte bancaire sur trois est déjà adaptée puisque la plupart des banques les équipent automatiquement de cette nouvelle technologie (NCF).

Selon une récente étude de l’observatoire du NFC, il y aurait environ 14 millions de cartes bancaires en circulation équipées de leur technologie et environ 74 000 terminaux compatibles déjà en service.

Le paiement sans contact est simple et pratique, il est intitule d’insérer sa carte de paiement dans un terminal et de taper son code pour les montants inférieurs à 20 euros, il suffit de rapprocher sa carte de paiement à 4 ou 5 cm pour qu’elle soit reconnue et pour que la transaction se fasse.

Les principaux avantages de ce type de paiement sont la simplicité et la rapidité des opérations. Plus besoin de chercher de la monnaie pour payer une baguette de pain, un café ou encore un stationnement de parking.

Paiement sans code, une transaction relativement risquée 

Avec la montée en puissance du paiement sans contact et son déploiement progressif, la question sur la protection des données est plus que jamais légitime.

Vu que le principe de ce type de transaction étant d’effectuer un paiement sans avoir à composer son code, on peut bien imaginer que cela risque d’encourager les vols et les piratages des cartes de paiement.

Certes, le plafond par transaction est limité à 20 euros mais, le risque de se faire vider intégralement son compte est immense.

Des études réalisées par la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) montrent qu’il est possible d’obtenir par le biais d’un simple smartphone ou un autre support, des informations personnelles (nom, prénom, numéro de la carte, date d’expiration…).

Certes le fameux cryptogramme, impératif pour effectuer un achat sur un site national, n’a pas été obtenu par la CNIL mais le numéro de la carte et sa date d’expiration sont suffisants pour réaliser des achats à l’étranger.

Pour ce nouveau type de paiement, il est donc conseillé d’être vigilant et surtout d’attendre que ce système soit totalement sécurisé.


Simulateur rachat de crédit