Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Mensualités lourdes : faire face avec le rachat de crédit


16,4 %, c’est le pourcentage des emprunteurs Français qui estimaient que les charges de remboursement étaient trop élevées en 2014 contre 13,8 % fin 2010.

L’appréciation des charges de remboursement : retour sur ces dernières années

De la crise économique et financière au durcissement des conditions d’octroi des crédits en passant par les alternatives aux crédits..., plusieurs facteurs ont influencé plus ou moins l’appréciation que les emprunteurs portent sur leurs charges de remboursement.

Selon une étude publiée par l’observatoire des crédits aux ménages, c’est dès 2010, après deux années de moindre recours au prêt bancaire que l’allègement du poids des charges de remboursement a été rendu possible.

Les principales raisons de cet allègement sont entre autre la baisse des taux d’intérêts, les nouvelles lois sur le crédit et les alternatives (regroupement de crédits, renégociation de prêt…) proposées et pratiquées par les établissements de crédit.

Ainsi, fin 2010, plus de 52 % des emprunteurs estimaient que leurs charges de remboursement de crédit étaient raisonnables et supportables (voir très supportables) soit le même pourcentage avant la crise financière et économique commencée en 2007.

En revanche, avec la crise des dettes souveraines, les emprunteurs ont de nouveau ressenti une dégradation de leur situation financière ce qui a fortement influencé leur appréciation sur le poids des charges de remboursement. Ainsi, 49,5 % estimaient que les mensualités étaient supportables.

Fin 2014, seulement 47,3 % estimaient encore que le montant de leurs échéances était adapté à leurs finances.

Comment rendre ses mensualités de crédit supportables ?

Au-delà des crises socioéconomiques, de l’incertitude et des modifications des habitudes de consommation des ménages, le recours au crédit est toujours un élément capital (voir indispensable) dans la réalisation des projets immobiliers et de consommation.

Les évolutions et les statistiques constatées ces dernières années montrent que les utilisations des crédits sont beaucoup plus raisonnées que par le passé. Ce phénomène était déjà observé pour les crédits immobiliers durant les années 90. C’est maintenant ce qui se passe pour les prêts à la consommation.

Par ailleurs, malgré la mise en place de plusieurs lois visant à mieux encadrer le marché du crédit, de nombreux emprunteurs sont encore confrontés au mal-endettement dû à la multiplication des crédits.

A savoir que dans la majorité des cas, l’inadéquation entre les charges de remboursement et les finances d’un emprunteur est causée par la multiplication de crédits.

Pour y remédier, plusieurs alternatives peuvent être envisagées. Un emprunteur peut décider, si son contrat de crédit le permet, de moduler à la baisse les montants de ses échéances. Il peut aussi opter pour un regroupement de crédits et bénéficier d’un seul prêt comprenant une seule mensualité réduite.

/images/pages/redacteurs/Gueladjo.jpg

À propos de Gueladjo Toure

Responsable Webmarketing - Gueladjo est webmarketer, c'est avant tout un spécialiste des sujets très techniques en rapport avec l'économie, la finance et le crédit.