Immobilier : les prix pourraient baisser encore

Le marché immobilier marqué par une baisse historique des taux d’intérêt pourrait observer une nouvelle baisse des prix dans les semaines et mois à venir selon plusieurs prévisions.

Marché immobilier : les prix ont reculé en mars et avril

Après une hausse des prix en janvier et février 2014, les prix de l’immobilier ont repris leur tendance à la baisse en mars et en avril.

Avec en moyenne 1,2 acheteur pour 1 vendeur (source CSA Crédit Logement) il ne pourrait pas être autrement. L’offre étant au même niveau que la demande, pour vendre il faut baisser son prix de vente par rapport aux prix moyen pratiqué.

Selon MeilleursAgents, la baisse des prix observée est en moyenne de 0,2 % pour les petites surfaces (deux pièces et studios). En ce qui concerne les trois pièces et plus, les prix ont baissé de 0,6 %.

Dans l’ensemble, en prenant en compte tous les types de biens immobiliers (appartement, maison), la baisse des prix est environ de 0,4 %.

Avec des taux bas, les prix pourraient encore baisser d’ici fin 2014

Depuis le début de la reprise en 2011, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont reculé de 1 % (toute durée confondue), ce qui se traduit par une hausse de près de 10 % du pouvoir d’achat immobilier.

Quant aux prix immobiliers, ils ont également baissé sur la même période augmentant à son tour le pouvoir d’achat immobilier sur plus de 3 ans.

Avec le maintien ou la baisse des taux d’intérêts, tout laisse à croire que les prix de l’immobilier pourraient encore baisser d’ici la fin de l’année. C’est en tout cas ce que prévoit la plupart des analystes et des observateurs.

Crédit immobilier : les conditions sont de plus en plus favorables

Souscrire un crédit pour acheter un bien immobilier n’a jamais été aussi accessible. Ce constat est confirmé par tous les acteurs du marché immobilier.  Selon le barème des taux publié par les établissements prêteurs pour le mois de mai, les taux ont reculé pour toutes les durées de remboursement.

A ce jour, le taux moyen sur 15 ans est à 2,83 % (un record), 3,13 % sur 20 ans et 3,56 % sur 20 ans. De quoi inciter les banques et les organismes de crédit à assouplir leurs critères d’octroi pour inciter les potentiels acquéreurs à sauter le pas.

Les emprunteurs immobiliers peuvent obtenir des taux historiquement bas et bénéficier des conditions encore meilleures que celles observées en juin 2013.

Par ailleurs, les futurs acquéreurs ne sont pas les seuls à profiter des taux compétitifs et des conditions plus favorables, le moment est également propice pour faire racheter son prêt immobilier.


Simulateur rachat de crédit