Fiscalité : les régions envisagent de taxer les autoroutes

A la recherche de nouvelles recettes pour rééquilibrer leurs comptes, les régions souhaitent prélever une nouvelle taxe sur les péages.

Fiscalité : une nouvelle taxe autoroutière

Dans sa politique de rigueur budgétaire, le gouvernement envisage de mettre en place une nouvelle taxe sur les revenus des péages, cette nouvelle mesure pourrait rapporter jusqu’à 30 millions d’euros par an à l’Etat dont 80 % de cette recette fiscale serait destinée au budget des régions afin de financer les transports et les travaux locaux.

Le but principal de cette nouvelle taxe est de combler le déficit de 1,5 milliards d’euros dans le budget des régions à cause de la réduction des dotations de l’Etat dès l’année prochaine.

Le taux d’imposition de cette taxe pourrait être fixé au niveau national et les différentes sociétés d’autoroutes seraient taxées par rapport au nombre de kilomètres qu’elles gèrent.

Nouvelle taxe : les gestionnaires d’autoroutes inquiets

Avec  40 % de leurs revenus versés à l’Etat sous forme de cotisations, les gestionnaires d’autoroutes se sentent encore dans le viseur du gouvernement pour une nouvelle contribution.

En effet, les autorités viennent d’alourdir la taxation de ces sociétés avec un nouveau décret. La redevance a augmenté de 50 %, le loyer payé à l’Etat est aussi passé de 180 à 290 millions d’euros.

Avec toutes ces augmentations des charges, les sociétés d’autoroutes verraient sans doute leurs comptes dans le déficit selon l’association des sociétés d’autoroutes.

Taxe  sur les revenus des péages, quelles conséquences sur les automobilistes ?

Pour les gestionnaires d’autoroutes, comme tout autre agent micro-économique, le but est de faire des profits, c’est-à-dire, maximiser son chiffre d’affaires tout en minimisant ses charges.

Avec toutes ces taxations, les sociétés de péages vont sûrement se retrouver avec des déficits budgétaires. Logiquement pour combler ce manque à gagner,  les gestionnaires de péages pourraient envisager une hausse de tarifs des péages.

Au final, cette nouvelle mesure pourrait engendrer une  nouvelle dépense pour les automobilistes.

Dans cette logique, il est envisageable d’adopter quelques mesures financières afin de garantir le niveau de son pouvoir d’achat et d’anticiper cette hausse.

Mandaté par les grands organismes bancaires, Solutis vous apporte des éléments de réponse pour réorganiser durablement vos finances.


Simulateur rachat de crédit