Cumul des crédits : les solutions

Cumuler plusieurs crédits peut entrainer un déséquilibre budgétaire qui peut conduire à terme à une situation de surendettement. Des solutions existent pour éviter le cumul de dettes.

Cumuler des dettes et taux d’endettement

Les banques préconisent de ne pas dépasser un taux d’endettement d’usage de 33%. Par conséquent, un ménage qui souhaite cumuler une nouvelle dette relative à un projet personnel devra au préalable s’assurer que son taux d’endettement ne dépasse pas le seuil recommandé.

Cependant, la vie réserve parfois des imprévus financiers qui contraignent les ménages à recourir au crédit pour honorer leurs dettes. C’est ce genre d’accumulation de prêt qui peut entrainer un foyer dans une spirale de surendettement.

Cumul de prêt : le rachat de crédit

La première solution pour éviter un déséquilibre financier est le regroupement de crédits. Cette opération vise à racheter les dettes en cours (totalement ou partiellement) et à allonger la période de remboursement permettant ainsi de réduire le montant de la nouvelle mensualité.

Cette opération permet de réajuster les conditions de remboursement d’une dette à la nouvelle situation du ménage.  Son recours est justifié dans le cadre d’une accumulation de crédits mais aussi dans le cadre d’un changement de situation : baisse des revenus, séparation ou encore passage à la retraite.

Cumul d’emprunts : dossier de surendettement

Le regroupement de crédit est possible pour certains profils (propriétaires) jusque 50% d’endettement. Simplement, si la situation de l’emprunteur ne correspond pas avec les critères des établissements de crédits dans le cadre d’un rachat de prêts, celui-ci peut se tourner vers le dossier de surendettement.

Il s’agit d’une démarche gratuite proposée par la commission de surendettement, un organisme public, qui est rattachée à la Banque de France.  Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter cette page.


Simulateur rachat de crédit