Crise de la zone euro, la population Chypriote souffre après le sauvetage

Les pays de la zone euro avaient obligé le gouvernement Chypriote à mettre en place une politique de rigueur budgétaire en échange de 17 milliards d’euros afin de sauver son secteur financier.

Crise financière Chypriote, les causes ?

Considérée par les plusieurs analystes comme un rajout aux crises grecques, la situation financière de Chypre attire l’attention de tous les marchés financiers.

Cette petite Île est victime de son sucées en raison de sa situation géographique et de son système bancaire, l’économie de ce pays dépend entièrement de son système bancaire alors que la moitié des dépôts sont détenus par les étrangers principalement des Russes.

Depuis son accession à la zone euro en 2008, Chypre attire énormément  de dépôts venant des pays voisins parce que son taux d’imposition est très faible par rapport aux autres pays de l’Euro.

Les autorités Chypriotes ont également conclu des ententes fiscales avec plusieurs pays voisins pour faire venir les investisseurs étrangers ce qui a fortement détérioré son système bancaire.

Sauvetage de Chypre, conséquence sociale déplorable

Seulement quelques mois après le sauvetage de Chypre par l’Europe, le quotidien des Chypriotes est de plus en plus difficile.

En contrepartie d’une aide de plusieurs milliards d’euro, l’union européenne et le fond monétaire international ont imposé aux autorités Chypriotes de recapitaliser la première banque du pays « bank of Cyprus » qui a absorbé la deuxième « la Laïki ».

La conséquence de cette fusion est que, les clients de « la Laïki » ont perdu tous leurs avoir supérieur ou égal à 100 000 euros soit près de 3 milliards transformés en action.

Pour les entreprises et les professionnels, le manque de liquidité cause un sérieux problème qui a encore empiré depuis mi-mai.

Peurs d’affaiblir leurs fonds, les banques ne prêtent quasiment plus et les grandes entreprises de construction licencient à tour de rôle.


Simulateur rachat de crédit