Crédit : le profil type des surendettés

Pour lutter efficacement contre le surendettement, il est impératif d’établir un portrait-robot des surendettés. Le profil type déterminé par la banque de France est différent de celui établi par l’association Crésus.

Portrait-robot des surendettés : une question de point de vue

En mars 2014, la banque de France a publié une étude sur le portrait-robot des personnes surendettées ou mal-endettées.

Selon la banque de France, les personnes surendettées sont celles qui ont déposé un dossier de surendettement comme dernier recours pour retrouver une situation financière saine. Il s’agit des emprunteurs déjà en situations compromises.

Pour l’association Crésus, l’approche est totalement différente. Il s’agit des emprunteurs en situation financière difficile qui peuvent retrouver un budget stable via un accompagnement ou une médiation avec leurs créanciers. Pour l’association, il est souvent inutile de passer par la commission de surendettement de la banque de France.

En fait, le portrait-robot des emprunteurs surendettés dépend des points de vue et de facteurs pris en compte.

Surendettement, le portrait-robot des emprunteurs selon la banque de France

L’étude de la banque de France porte sur les 194 742 dossiers déclarés recevables par la commission de surendettement. Les personnes en situation de surendettement sont plus souvent isolées (divorcées, veuves, célibataires), elles étaient 64,2 % en 2012 et 58 % en 2011.

En 2012, 24 % des surendettés avaient plus de 55 ans, le profil locataire est largement majoritaire (79 %).

Selon la banque de France, deux surendettés sur quatre sont sans activité professionnelle et un sur deux a des revenus ne dépassant pas le SMIC (RSA, et autres aides sociales).

Pour huit sur dix, la capacité de remboursement est presque inexistante (moins de 450 euros par mois). Les crédits renouvelables sont présents dans 78 % des dossiers de surendettement.

Enfin, la commission de surendettement traite de plus en plus de dossiers de surendettés propriétaires, ils représentent 9 % des demandes jugées recevables

Retrouvez l’intégralité de l’enquête typologique sur le surendettement des ménages - mars 2014

Profil type des surendettés selon l’association Crésus

Dans l’étude réalisée par l’association Crésus, on parle plutôt des emprunteurs à risque. Contrairement à la banque de France, l’étude de l’association montre des emprunteurs à risque majoritairement en couple (52 %).

Pour l’association Crésus, 31 % des emprunteurs à risque sont propriétaires. En fait, l’association met en avant les problèmes de remboursement chez les primo-accédant.

Les emprunteurs salariés en difficultés représentent 43 % des sondés et les tranches d’âge sont identiques que l’étude de la banque de France. Les seniors semblent être les plus affectés. 


Simulateur rachat de crédit