Crédit immobilier : légère hausse des taux au 1er trimestre 2014

Selon l’Anil (association nationale d’informations sur le logement), certains établissements bancaires ont renchéri le coût de l'emprunt immobilier au 1er trimestre 2014. Voici quelques détails de cette publication.

Evolution des taux au 1er trimestre 2014 : le détail

Comme tous les trois mois, l’Association nationale d’informations sur le logement (Anil) publie son indicateur des taux d’intérêts immobiliers.

L’agence constate une légère tendance à la hausse des taux des prêts à l’habitat pratiqués par les principaux établissements bancaires au 1er trimestre 2014. Les taux retrouvent ainsi leur niveau de l’année précédente.

Dans le détail, l’indicateur montre que l’augmentation n’est pas généralisée,  la Banque postale semble être l’organisme de crédit qui a pratiqué le taux d’intérêt le plus bas au 1er trimestre 2014, à 2,95%.  Quant au Crédit Agricole, le taux fixe minimum pratiqué est de 3 % devant les 3,10 % de la Caisse d’Epargne.

Le Crédit Foncier a augmenté son offre de 0,5 point de base par rapport à la fin 2013, pour un taux fixe minimum de 3,15 %.

Par ailleurs, la BNP Paribas ne figure plus parmi les banques les plus chères, elle a nettement baissé son taux d’intérêt sur 15 ans, passant de 3,60% - 4,60% à 3,10% - 3,90 % en seulement 3 mois.

Hausse des taux immobiliers : faut-il opter pour le regroupement de crédit maintenant ?

C’est officiel, la baisse des taux d’intérêts immobiliers marque le pas mais, cela ne veut pas dire que le temps des bonnes affaires est révolu.

Grâce à son indicateur des taux et malgré une légère hausse, l’Anil estime que les taux et les conditions du crédit immobilier sont très favorables pour les foyers cherchant à financer un projet immobilier mais, aussi pour les propriétaires endettés souhaitant optimiser leurs finances.

Certes, les taux d’intérêts des prêts immobiliers ont légèrement augmenté de quelques points de base sur les moyennes au 1er trimestre 2014 mais, avec le niveau actuel des taux aux alentours de 2,95 % sur 15 ans et environ 3,40 % sur 20 ans, les propriétaires endettés ayant souscrit leur prêt, idéalement en 2011 ou moment fort de la crise (2008,2009), peuvent encore réaliser de belles affaires.

La hausse actuelle des taux n’a rien de dramatique, les taux restent encore très attractifs, en dessous de 4 % dans la plupart des cas.

Cependant, les emprunteurs doivent s’attendre à une tendance haussière et progressive des taux dans les prochains mois (2ème semestre 2014). C’est donc le moment pour les propriétaires endettés souhaitant mettre en place un regroupement de crédit immobilier de profiter des taux encore attractifs.


Simulateur rachat de crédit