Crédit immobilier : la concurrence entre banques favorise la baisse des taux

Alors que tous les facteurs semblent réunis pour de nouvelles baisses des taux, le contexte concurrentiel très dur entre les prêteurs garantit des taux encore bas dans les prochains mois.

Concurrence entre prêteurs : les raisons

Traditionnellement, le mois d’août est connu pour être un mois sans changement des politiques commerciales des banques qui attendent la rentrée pour mettre à jour leurs offres et tenter d’attirer les potentiels clients.

Cependant, force est de constater que les prêteurs sont en train de changer leurs barèmes des taux en plein mois d’août. Cette tendance est expliquée par une concurrence féroce que se livrent les établissements prêteurs garantissant ainsi des taux compétitifs dans les semaines et mois à venir.

Une autre explication donnée à cette tendance concurrentielle entre les banques concerne les opérations de regroupement de crédit. En fait, lorsqu’un emprunteur opte pour cette opération, il doit dans la plupart des cas changer de banque pour obtenir le meilleur taux.

Paradoxalement, les banques préfèrent laisser partir un client et récupérer des indemnités de remboursement anticipé plutôt que d’accepter une baisse de taux.

En parallèle, les banques ont besoin de conserver leur part de marché ce qui les poussent à proposer des taux toujours plus bas et aussi plus de services.

Baisse des taux jusqu’au dernier trimestre 2014 ?

Jusqu’où iront les taux des obligations assimilables du trésor 10 ans ? A 1,35 % ce lundi, le taux des OAT 10 ans de la France a inscrit un nouveau plancher.

Selon la banque de France, jamais ce taux n’était descendu si bas depuis que la France émet des obligations d’état

En fait, le taux des OAT 10 ans était remonté à plus de 2,5 % en fin 2013 et affiche depuis le début de l’année 2014 une forte baisse de plusieurs points de base permettant ainsi aux établissements prêteurs de proposer des taux historiquement compétitifs.

Par ailleurs, malgré des conditions attractives, nombreuses sont les banques qui n’ont pas atteint leurs objectifs en termes de recrutement de nouveaux clients.

Ainsi, beaucoup d’observateurs estiment que la tendance à la baisse sur les taux d’intérêt devrait continuer à la rentrée et se prolonger jusqu’en fin 2014.


Simulateur rachat de crédit