La consommation de crédit évolue

Les ménages souscrivent moins de crédits et privilégient l’épargne, notamment le livret A.

Le crédit immobilier boudé par les ménages

La crise financière a totalement changé les habitudes de consommation des Français. Plus soucieux de leurs finances et de ce que préserve l’avenir, beaucoup de ménages reportent leurs investissements et préfèrent épargner. Les prix encore élevés dans l’immobilier n’ont pas encouragé les ménages à acheter dans la pierre.

Le montant des crédits immobiliers accordés a baissé de 26,4% sur l’année 2012 selon une étude de l’Observatoire Crédit logement/CSA. 120 milliards d’euros ont été prêtés par les banques en 2012 alors que ce montant était de 161,6 milliards d’euros en 2011.

Le livret A plébiscité par les Français

L’assurance vie est de plus en plus délaissée, certains ont accéléré leurs décollectes par peur d’une réforme plus contraignante de la fiscalité du placement.

Cependant, la principale raison de la ruée vers le livret A est en grosse partie due à l’augmentation de son plafond, promesse de campagne électorale du président Hollande.

Les propriétaires renégocient leurs taux immobilier

La baisse des taux du crédit immobilier ne profitent pas aux professionnels de l’immobilier étant donné que les prix encore élevés n’attirent pas assez d’acheteurs.

Cependant, cette baisse des taux profite principalement aux propriétaires qui renégocient leur prêt immobilier à la baisse. En optant pour un taux plus bas avec le rachat de crédit immobilier, ils réduisent leur mensualité.


Simulateur rachat de crédit