Changer de banque, ça coûte combien ?

Depuis que certaines lois sont venues renforcer la protection du consommateur en matière de transparence des coûts et tarifs bancaires, les contribuables ont une vision plus précise de ce que leur coûte la tenue de leur compte courant au cours d’une année.

La transparence bancaire : le moment de changer ?

Des questions plus spécifiques se posent lorsque l’on envisage de changer de banque, car en cas de souscription d’un prêt immobilier par exemple, le nouveau prêteur demande l’ouverture d’un compte courant chez lui avec la domiciliation des revenus et le fonctionnement des charges courantes…

La question se pose donc de savoir combien coûte de changer de banque, car la facture peut très vite grimper pour des épargnants aisés. Il convient donc de savoir quels sont les trucs et astuces pour des transferts rapides et moins onéreux.

Clôture de compte bancaire : combien ça coûte ?

En tout premier lieu, il faut s’intéresser à l’ouverture, puis à l’éventuelle clôture de son compte courant. Ouvrir un compte bancaire est rapide et facile, le tout est de savoir négocier un certain nombre de points… dont la gratuité de certains frais de fonctionnement. Demandez par exemple la gratuité de votre carte bancaire pendant la première année, puis des ristournes pour les années suivantes. Demandez une éventuelle gratuité de facilité de caisse ainsi qu’un découvert gratuit.

Sachez aussi que la nouvelle banque peut s’engager à vous rembourser les éventuels frais liés au transfert des prélèvements et virements en cas d’incident tels que des doublons en raison des programmations informatiques. Légalement, la banque que vous désirez quitter se doit d’effectuer gratuitement la clôture des comptes de dépôts et des livrets par extension.

Garder son compte courant pour plans et comptes d’épargne

Mais il n’est pas toujours intéressant de clôturer votre compte courant antérieur en raison de l’impossibilité de transférer certains supports d’épargne. Il est en effet possible de transférer des PEL ou des CEL, même si ces opérations ont un coût (de 40 à 100 € selon les établissements). Il est aussi possible de transférer des PEA ou des comptes-titres, mais ces opérations coûtent très cher…Ce sont même les opérations les plus onéreuses, car de nombreuses enseignes les facturent à la ligne, ce qui peut engendrer des coûts monumentaux pour les gros portefeuilles (plus de 20 €/ligne). Mieux vaut donc négocier des forfaits.

Si vous êtes détenteur d’un Livret A (qui n’est plus transférable depuis le 31 décembre 2011) ou de comptes sur livret, ne clôturez pas votre compte, car vous perdriez trop d’intérêts.

Dans tous les cas, faites-vous aider pour vos opérations de transferts par votre nouveau banquier en lui fournissant vos numéros de contrats. Mais n’oubliez pas que certaines opérations peuvent être faites en ligne directement sans frais ni pénalités.


Simulateur rachat de crédit