La balance bancaire dans le rachat de crédit

Basée principalement sur l’étude des derniers relevés de compte, la balance bancaire permet à une banque d’évaluer la solvabilité d’un emprunteur dans le cadre d’un regroupement de crédit ou d’un autre financement.

Le scoring et la balance bancaire pour évaluer l’octroi de prêt

Afin d’accorder le financement d’un regroupement de crédits, les banques et les établissements spécialisés évaluent le comportement financier et la solvabilité de l’emprunteur.

Pour cela, ils se basent sur 2 méthodes principales, le scroring, basé sur les antécédents financiers de l’emprunteur et la balance bancaire, basée sur l’étude des 3 derniers relevés bancaires.

Par ailleurs, la balance bancaire est devenue une méthode très courante employée par les établissements financiers pour évaluer le financement d’un regroupement de prêts.

Comment est calculée la balance bancaire ?

L’étude de la balance bancaire et très souvent pratiquée dans les opérations de regroupement de crédits, elle se traduit principalement par l’analyse des comptes sur les derniers relevés.

En fait, les opérations créditrices et les opérations débitrices dans le compte de l’emprunteur sur les derniers mois permettent de définir la différence de recettes et de dépenses

A partir de ces informations, la banque peut déterminer si l’emprunteur est capable ou non d’approvisionner régulièrement son compte pour faire face à ses dépenses courantes et exceptionnelles, mais aussi au remboursement de ses encours.

Pour déterminer la balance, il faut prendre les 3 derniers relevés et appliquer la formule suivante : BB = SDM + RR + RE- DC - DE - SFM

Balance bancaire = Solde début de mois + revenus réguliers + revenus exceptionnels - dépenses courantes - dépenses exceptionnelles - solde fin de mois

Balance bancaire : critère rédhibitoire ?

Dans le rachat de prêt, il existe plusieurs critères rédhibitoires, mais il faut reconnaître que les prêteurs portent une attention particulière à la balance bancaire de l’emprunteur.

Contrairement aux idées reçues, le regroupement de prêts, qu’il soit immobilier ou à la consommation, ne suppose pas uniquement un allègement considérable des échéances ou le financement de nouveaux projets mais surtout un retour à une situation financière stable et sereine.

De ce fait, les prêteurs envisagent une solution de financement, en général, si la baisse du montant des échéances permet à l’emprunteur de retrouver l’équilibre financier

Cependant, dans certaines circonstances, la banque peut toutefois envisager un financement même si la balance est négative. Le montage du dossier peut aussi influencer la décision des prêteurs, d’où l’intérêt de confier son rachat de crédit à un intermédiaire bancaire spécialisé en la matière et qui connait la philosophie de ses partenaires financiers.

 


Simulateur rachat de crédit