ACPR : les rachats de crédits en augmentation

L’ACPR publie régulièrement des enquêtes relatives au marché bancaire, cette entité s’est intéressée au financement de  l’habitat en 2013 et il ressort une nette augmentation des opérations de rachats de crédits.

Le rachat de crédit en croissance sur 2013

Globalement, le marché du crédit immobilier en 2013 est sur une timide reprise, encouragée par la baisse des taux (qui continue par ailleurs sur 2014). La part des crédits à l’habitat aux particuliers a fortement progressé (+56%).

Le rachat de crédit est notamment à l’origine de cette amélioration puisque l’ACPR constate que 18,1% des crédits à l’habitat sont en fait des opérations de regroupement de crédits externes.

Les ménages ayant déjà un prêt immobilier et quelques crédits à la consommation en ont donc profité pour faire racheter leurs encours et pour rembourser une seule échéance réduite.

Rachat de crédits : la motivation des emprunteurs

La communication sur la baisse des taux des crédits immobiliers par tous les médias a sans doute convaincu de nombreux emprunteurs de passer le cap du rachat de crédit.

Si cette opération peut entrainer un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total du crédit, elle permet surtout de rééquilibrer son budget et de simplifier le remboursement de ses dettes.

Cette tendance baissière des taux des crédits immobiliers s’est accentuée en 2014, ce qui peut laisser présager une hausse continue des demandes de rachats de crédits.

Rachat de crédit : un point d’attention majeur

La forte croissance des rachats de crédits externes constitue un point d’attention particulière de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).  En effet, cette dernière précise que la valeur des biens financés paraît excéder le capital restant dû des crédits.

Les établissements de crédits doivent donc être en mesure de procéder à une évaluation régulière de leurs garanties réelles tout au long de la vie des prêts.


Simulateur rachat de crédit