Primo accession, des disparités

Selon l'indicateur Crédit Foncier-ESSEC, pour une primo accession dans l'immobilier ancien, les ménages français ont, au premier semestre 2006, la capacité d'acheter un bien d'une superficie moyenne de 48,8 m2, avec de fortes disparités.

Ce chiffre est en hausse par rapport au second semestre 2005 (+ 0,3 %), en raison notamment de l'allongement de la durée des prêts immobiliers à 21 ans et demi.

Si l'on considère les grandes métropoles françaises, la capacité d'acquisition moyenne des primo accédants est variable : à Nantes, la superficie moyenne est de 53,8 m2 (- 3,5 m2 par rapport à 2005), à Marseille, elle est de 45,7 m2 (- 3,1 m2), à Lille, elle est de 60,5 m2 (- 4,3 m2), à Lyon, elle est de 53,4 m2 (- 3,4 m2), à Nice, elle est de 34,9 m2 (-2,2 m2).

Il en est de même si l'on s'intéresse aux régions : alors que la capacité d'acquisition moyenne est de 70,7 m2 en région Bretagne et de 101,5 m2 en Auvergne, elle n'est que de 40,9 m2 en Ile de France et de 42,7 m2 en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

L'étude met ainsi en relief les fortes disparités qui existent entre les différentes régions françaises et, à l'intérieur de celles-ci, entre la ville et la campagne.


Simulateur rachat de crédit