L'importante vitalité du crédit immobilier

La demande de crédit immobilier ne pâtit aucunement de la montée de taux directeurs de la BCE

Malgré les décisions successives de la BCE de relever son principal taux d'intérêt directeur, les montants des crédits sont en constante progression. La plupart des banques françaises n'ont pas répercuté toutes les hausses de la BCE.

Selon l'observatoire de la production de crédits immobiliers, la hausse des taux d'intérêt n'a donc pas de conséquence directe sur le montant des crédits immobiliers. Ce montant est en hausse de près de 20 % par rapport à l'année dernière.

Ce véritable dynamisme est dû principalement à la hausse continue des prix de l'ancien et à la demande toujours plus importante de travaux.


Simulateur rachat de crédit