Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Des taux records pour le rachat de crédit immobilier


Selon un récent baromètre, la baisse continue des taux d’intérêt immobilier s’est accentuée en juin 2016, en raison de la concurrence acharnée que se livrent les banques. Cependant, il est désormais possible d’obtenir un taux record dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier.

Les taux bas favorisent le retour des opérations de rachat de prêt immobilier

Sans surprise, les taux d’intérêt ont continué à baisser au mois de juin. Selon les observateurs, la tendance baissière des taux s’est accentuée le mois dernier en raison de la concurrence interbancaire. Ainsi, il est désormais possible d’obtenir un financement à l’habitat (y compris dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier) à 1,20 % sur 20 ans pour certains profils emprunteurs selon un réseau d’intermédiaire bancaire.

Par ailleurs, les statistiques montrent que l’attractivité des conditions actuelles de financement favorise le retour des opérations de rachat de crédit pour lesquelles il est désormais possible de prétendre aux meilleures conditions en vigueur.

Comme l’observait la Banque de France, l’heure est à nouveau au rachat de crédit immobilier. Les banques et leurs intermédiaires constatent le retour de cette opération bancaire qui bénéficie également de conditions exceptionnelles. A ce jour, elle représente 35 % des demandes de financement, contre 10 % en décembre 2015.

Avec les barèmes actuels, cette opération bancaire est devenue intéressante financièrement pour les emprunts immobiliers souscrits en 2015 et en 2014. En fait, fin 2015 et début 2016, les coûts du financement se négociaient en moyenne à 2,60 % sur 20 ans et 2,90 % sur 25 ans. Aujourd’hui, ces barèmes sont inférieurs en moyenne d’un point de base, offrant ainsi la possibilité à des encours récents d’être rachetés par une autre banque avec à la clé de substantiels gains.

Les conditions de financement devraient rester attractives

Malgré, l’annonce de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne (le Brexit), créant un climat d’incertitude sur les marchés financiers et boursiers, la majorité des spécialistes estiment que les barèmes des encours immobiliers resteront bas durablement.

Certains prévoient même de nouvelles baisses des barèmes dans les jours et semaines à venir. En fait, au lendemain du vote en faveur du Brexit (24 juin), le taux des obligations assimilables du trésor 10 ans de la France (OAT 10 ans) a baissé de 10 points de base pour atteindre 0,34 %.

Indexés sur le taux des OAT 10 ans, les barèmes des financements à l’habitat devraient logiquement baisser, notamment dans les banques les moins bien positionnées, ou celles qui n’ont pas encore atteint leurs objectifs du premier semestre 2016.

A savoir que, les établissements bancaires ont souvent besoin de l’ensemble de l’année pour atteindre leurs objectifs. De ce fait, les barèmes des financements immobiliers ne devraient pas subir une remontée brutale, même si certains établissements pourraient augmenter légèrement leurs taux pour faire face à la demande dans une période estivale, comme cela avait été le cas en 2015.

/images/pages/redacteurs/Gueladjo.jpg

À propos de Gueladjo Toure

Responsable Webmarketing - Gueladjo est webmarketer, c'est avant tout un spécialiste des sujets très techniques en rapport avec l'économie, la finance et le crédit.