Les taux bas permettent aussi de vendre et d’acheter plus grand

En France, si la période est indéniablement propice à l’achat de sa résidence principale et au rachat de prêt immobilier, elle l’est aussi pour ceux qui ont acheté il y a quelques années.

Les banques et leurs intermédiaires ne cessent de le marteler. Les taux d’emprunts immobiliers sont historiquement bas. De ce fait, si le moment est idéal pour acheter sa première résidence principale ou faire un rachat de crédit immobilier, c’est aussi le moment de vendre pour acheter plus grand.

Immobilier : les taux historiquement bas deviennent la norme

Si le mois dernier, les taux étaient historiquement bas, aujourd’hui, ils ont encore perdu quelques points de base selon les intermédiaires bancaires.

L’ensemble des baromètres publiés en mai sont orientés à la baisse. En fait, les établissements bancaires les moins compétitifs en avril ont adopté une stratégie très agressive en misant sur des taux d’emprunts inédits pour rattraper leur retard.

Les autres banques, déjà très compétitives, n’ont pas manqué de s’aligner. Ainsi, pour la 1ère fois, certains emprunteurs ont obtenu un taux inférieur à 1 % sur 10 ans et à peine 1,10 % sur 15 ans.

Si ces conditions inédites sont réservées aux profils « haut de gamme », elles montrent aussi que les taux historiquement bas deviennent la norme et ce ne sont pas qui ceux renégocient leurs encours ou les font racheter par un établissement bancaire qui vont s’en plaindre.

C’est le moment de vendre pour acheter plus grand

En France, si la période est indéniablement propice à l’achat de sa résidence principale et au rachat de prêt immobilier, elle l’est aussi pour ceux qui ont acheté il y a quelques années.

La conjoncture est idéale pour vendre son logement et profiter des conditions actuelles du marché immobilier pour acheter un bien plus grand et plus spacieux avec un effort financier très réduit.

Avec le dynamisme actuel du marché immobilier caractérisé par une offre nettement inférieure à la demande, il est possible de vendre son logement dans un délai très raisonnable au bon prix et prétendre à un logement plus grand avec une marge de négociation raisonnable.

En fait, après un remboursement anticipé de son premier prêt, l’emprunteur pourra financer son nouveau projet à des taux bien avantageux par rapport à ceux proposés il y a quelques années.

Selon une récente étude, en seulement 8 ans, la capacité d’emprunt a augmenté de 40 %. Ainsi pour une mensualité de 1 000 euros sur 20 ans, on ne pouvait prétendre qu’à 150 000 euros en 2008. A l’époque les taux moyens tournaient autour de 5 %. Aujourd’hui, avec les mêmes modalités, il est possible d’emprunter en moyenne 207 000 euros sous conditions d’éligibilité.


Simulateur rachat de crédit