Séjour à l’étranger, attention aux frais bancaires

Séjour à l’étranger, attention aux frais bancaires

La période estivale est propice aux voyages à l’étranger. Si les paiements par carte bancaire sont pratiques, ils peuvent vite devenir onéreux que l’on soit dans la zone Euro ou dans le reste du monde.

Ces frais bancaires qui peuvent gâcher les vacances

Les vacances sont synonymes de détente et de relaxation. Bien souvent, les Français préparent une cagnotte afin de se faire plaisir durant l’été. La majeure partie d’entre eux vont régler leurs dépenses par carte bancaire. Ce mode de paiement est pratique lorsqu’on ne souhaite pas porter sur soi des liquidités.

Si « faire chauffer sa carte bleue » n’engendre généralement pas de surcoût en France, cet usage peut se révéler onéreux depuis l’étranger.

Les retraits d’argent au distributeur automatique de billets (DAB) et les paiements en CB sont à effectuer avec parcimonie. En effet, l’établissement bancaire où est domicilié le compte ainsi que la banque de retrait vont appliquer des frais. Ceux-ci peuvent courir de 3 à 12 euros, sans compter une éventuelle commission variable en pourcentage. Ainsi, mieux vaut donc éviter de retirer des petites sommes.

Par exemple, pour un retrait de 60 euros. La banque prélèvera les 60 euros du retrait + 5 euros de frais + 3 % de commission. Soit 65,8 euros au total. En cumulant plusieurs retraits, ces frais peuvent vite atteindre une somme relativement importante qui pèsera sur le budget du voyageur.

D’une manière générale, si le vacancier est client d’une banque domiciliée en France, il n’aura pas de frais supplémentaires s’il séjourne dans un pays de la zone Euro.

Comment éviter les frais supplémentaires à l’étranger

Pour éviter les mauvaises surprises, il existe des solutions. Certes ces dernières sont payantes mais ces surcoûts sont rentabilisés selon l’usage. Prendre contact avec un conseiller bancaire est la première étape pour s’assurer de voyager en toute sérénité.

Certaines banques proposent de payer des frais fixes mensuels qui permettent d’utiliser de manière illimitée sa carte bancaire à l’étranger.

Etre titulaire d’un compte dans une banque disposant d’un réseau mondial peut être intéressant si l’on est sûr de trouver des agences de cette banque dans le pays visité. Dans ce cas, aucuns frais supplémentaires ne seront facturés.

A noter qu’il est souvent plus intéressant de retirer les devises locales directement à un guichet automatique. Le taux de change appliqué sera moins élevé que dans le pays d’origine ou dans les bureaux de changes locaux.

Les cartes prépayées sont un autre moyen pour éviter d’alourdir le budget du séjour. Le prix d’achat d’une telle carte débute à 10 euros. Pour l’alimenter, son utilisateur devra effectuer des virements depuis Internet. Cependant, elles restent limitées à trois devises : l’Euro, la Livre Sterling et le Dollar américain.


Simulateur rachat de crédit