La rentrée est toujours propice au rachat de crédit

Contrairement à la période estivale où les banques traitent en priorité les dossiers de crédit immobilier, la rentrée est toujours propice aux projets de rachat de crédit. Voici quelques conseils avant de se lancer.

A la rentrée, les conditions sont favorables aux emprunteurs

Aujourd’hui, les taux très bas des mois précédents paraissent déjà comme élevés. En fait, la baisse du coût du crédit se poursuit mois après mois. Après les records du mois d’août, les spécialistes prévoient des barèmes encore inédits pour la rentrée.

En fait, les récents événements au Royaume-Uni et le niveau actuel des OAT 10 ans de la France laissent présager une baisse des taux immobiliers pour la rentrée 2016. Ainsi, la plupart des établissements bancaires vont mettre en avant des offres inédites pour cette période traditionnellement propice aux prêts (immobilier, consommation) pour capter de nouveaux clients afin d’atteindre leurs objectifs très ambitieux.

D’autant que la compétition fait déjà rage entre les établissements bancaires qui n’ont pas atteint leurs objectifs commerciaux de financement pour 2016. Ces derniers vont assouplir davantage leurs critères d’octroi. Une véritable aubaine pour les potentiels acheteurs et pour ceux qui souhaitent faire racheter leurs encours.

Le rachat de crédit est particulièrement attractif pour les crédits récents

Jamais les taux d’intérêt n’ont été aussi attractifs. Une occasion de faire racheter son crédit immobilier afin de profiter de ces taux inédits. A savoir qu’un prêt immobilier est un contrat auquel l’emprunteur peut mettre fin. De ce fait, un tenant de prêt peut solliciter une autre banque et faire racheter son financement à l’habitat.

Cependant, cette opération de banque est particulièrement intéressante pour les encours récents. En fait, il faut savoir que plus le financement est récent, plus le rachat de prêt est attractif.

En France, les encours immobiliers sont pour la plupart à taux fixe et amortissable, c’est-à-dire que le souscripteur rembourse d’abord les intérêts de son emprunt avant de rembourser le capital. Or payer moins d’intérêts est l’une des principales motivations de cette opération bancaire.

En d’autres termes, le rachat de prêt est très attractif lorsque l’emprunteur est dans le premier tiers de son financement à l’habitat.

Quelques conseils pour mettre toutes les chances de son côté

Devenu une opération bancaire à part entière, le rachat de prêt immobilier nécessite, toutefois, de mettre toutes les chances de son côté. Pour cela, il est indispensable de suivre certains conseils.

Pour prétendre aux meilleures offres en vigueur, il est nécessaire d’avoir un comportement bancaire raisonnable, une situation financière et professionnelle sereine, un taux d’endettement inférieur à 33 % de ses revenus nets…

En fait, la meilleure solution pour obtenir un bon financement consiste à apporter de l’assurance et de solides garanties au prêteur. De ce fait, le projet ne doit pas comporter un fichage au FICP, un litige avec une banque ou encore de rejets de prélèvement bancaires consécutifs.

Par ailleurs, il est également conseillé de privilégier les services d’un intermédiaire bancaire spécialisé dans les offres de rachat de crédit immobilier. Ce professionnel est mandaté par plusieurs grands établissements bancaires, cela lui permet de proposer à ses clients les meilleurs taux et les meilleures conditions de financement en vigueur.


Simulateur rachat de crédit