Regroupement de crédit : pourquoi c’est le moment ?

Selon les différents observatoires, les taux d’emprunts immobiliers n’ont jamais été aussi attractifs. Voilà, la principale motivation pour pousser des milliers d’emprunteurs à faire un regroupement de crédits. Cependant, ce n’est pas tout, les emprunteurs peuvent bénéficier d’autres éléments pour optimiser leur rachat de prêt.

Rachat de crédits : c’est le moment d’obtenir des taux historiquement bas

1,97 %, c’est le taux d’intérêt moyen pour un prêt à l’habitat (hors assurance, toute durée confondue), selon l’Observatoire Crédit Logement. Les taux sont historiquement bas et en d’autres termes, le rachat de prêt immobilier coûte moins cher. C’est le moment d’en profiter.

Les conditions actuelles de financement permettent d’optimiser le coût total de cette opération bancaire tout en donnant la possibilité à des milliers de ménages de prétendre au regroupement de crédits.

Cette baisse historique des taux est due à plusieurs facteurs. D’abord, les obligations assimilables du trésor (OAT 10 ans) ont considérablement baissé. Elles sont passées de 1 % début 2016 à moins de 0,50 % à ce jour.

Ensuite, la BCE pratique depuis plusieurs mois une politique monétaire permettant aux banques de financer leurs projets « quasi » gratuitement.

Enfin, les établissements bancaires sont en forte concurrence. Leur argument principal reste le taux compétitif pour accroitre leur part de marché et attirer davantage d’emprunteurs engagés dans d’autres banques. Les prêteurs comptent aussi sur les rachats de créances pour atteindre leurs objectifs commerciaux.

La délégation d’assurance pour optmiser son opération

Certes, l’avantage d’un rachat de prêt immobilier est souvent associé à la notion de gain potentiel que peut bénéficier l’emprunteur grâce à l’obtention d’un taux plus avantageux, mais il existe un autre élément permettant d’optimiser l’intérêt de son rachat de prêts : il s’agit de l’assurance-crédit.

Rappelons qu’avant 2010, les banques imposaient à leurs clients la souscription de leur propre contrat d’assurance dans le cadre d’un financement ou d’un rachat de crédit immobilier.

Ce contrat de groupe n’était pas le plus avantageux pour les emprunteurs, surtout les jeunes qui peuvent obtenir une offre plus intéressante.

Depuis 2010, les choses ont changé grâce à la loi Lagarde qui permet aux emprunteurs de choisir librement leur contrat d’assurance-crédit sous certaines conditions. C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance.

Grâce à cette alternative, le souscripteur peut trouver une offre plus attractive permettant d’optimiser davantage les intérêts de son rachat de crédit immobilier.

De plus, depuis le 1er octobre 2014, la loi Hamon du 17 mars 2014 a instauré le droit de résiliation et de substitution du contrat d’assurance-crédit pendant un an une fois l’offre de prêt signée.