Rachat de prêt : pourquoi faut-il mettre les banques en concurrence ?

Révolu le temps où les emprunteurs sollicitaient une seule banque pour leur rachat de crédit. Grâce aux intermédiaires bancaires, ils ont appris à faire jouer la concurrence entre les prêteurs comme sur n’importe quel autre produit financier.

Les banques ne s’alignent pas sur les mêmes conditions 

Même si la quasi-totalité des établissements bancaires proposent des offres de regroupement de prêts aux particuliers, il faut savoir que ce financement n’est pas accordé uniformément par tous les établissements bancaires. En d’autres termes, les banques ne s’alignent pas sur les mêmes conditions d’emprunt.

En fait, les établissements spécialisés dans le rachat de crédit se basent sur leur expertise et leur expérience pour étudier en amont les demandes afin de proposer des offres adaptées à la particularité de chaque emprunteur.

Pour les banques généralistes, les offres de regroupement de crédits peuvent être attractives, mais elles sont toujours adaptées à leurs politiques commerciales du moment et à leurs objectifs commerciaux.

Il faut donc sonder plusieurs établissements avant d’arrêter son choix et pour cela, le recours à un intermédiaire bancaire spécialisé en la matière peut s’avérer pertinent, voir capital. Ce spécialiste aura pour mission de proposer à son client l’offre la mieux adaptée par rapport à la concurrence.

Regroupement de crédit : il faut décrypter son offre de financement

Une fois l’intermédiaire bancaire et le prêteur choisis, les conditions de prêts bouclées, l’emprunteur reçoit son offre de prêt par lettre recommandée avec accusé de réception.

A savoir que l’offre doit comporter certaines mentions légales telles que : l’identité de la banque et des emprunteurs, la nature du financement et ses modalités, le montant et coût du financement, le TEG, le détail des assurances et des garanties souscrites, le tableau d’amortissement

Cependant, pour évaluer le coût réel de cette opération, l’emprunteur doit se référer au TEG (taux effectif global) qui englobe le taux d’intérêt, les frais annexes, les frais liés aux assurances et aux garanties, les pénalités de remboursement anticipé

Par ailleurs, pendant ses jours de réflexion qui varient en fonction du type de financement, l’emprunteur peut solliciter son intermédiaire bancaire pour lui poser un maximum de questions et comparer ce qui est comparable (assurance groupe ou délégation d’assurance, hypothèque ou caution…).


Simulateur rachat de crédit